Slike strani
PDF
ePub

(1)

معشر

وترحاله لاستئطان) هذه الحضرة التي اختارها هذا الشيخ بعد رحلة خسة وعشرين عاما انها لنعمة لا يقدر قدرها ولا يون شكرها والله تعالى يرزقنا الإعانة على خدمة مولانا امیر

عتا المؤمنين ويبقى علينا ظت حرمته ورجته ويجزيه الغرباء المنقطعين اليه أفضل جزاء المحسنين اللهم وما فضلته على الملوك بفضيلتي العم والدین وخصصته بالحم والعقل الرصين قد لملكه أسباب التأييد والتمكين وعرفه عوارق النصر

الدين وأره العزيز والفتح المبين واجعل الملك في عقبه إلى قرة العين في نفسه وبنيه ومكه ورعيته يا ارحم الراجين

(2)

يوم

(3)

و

le commencement de son émigration, de venir demeurer dans cette même capitale, que notre cheikh n'a choisie qu'à la suite d'un voyage de vingt-cinq années. C'est là, en effet, une faveur inestimable, et que l'on ne saurait suffisamment payer de reconnaissance. Que le Dieu très-baut nous accorde son aide dans le service de notre maître le commandant des fidèles, qu'il fasse durer sur nous l'ombre de la protection, de la miséricorde de ce souverain, et qu'il le rétribue pour nous, qui ne sommes qu'une réunion d'étrangers dévoués à à notre maître, de la plus illustre récompense que les bienfaiteurs puissent désirer!

« Ô Dieu ! puisque tu as élevé notre maître au-dessus des autres rois, au moyen de deux mérites, la science et la piété; puisque ta l'as distingué par une grande douceur et par une intelligence solide, répands aussi sur son royaume les causes de la vigueur et de la puissance (littéral. allonge, pour son royaume, les cordes, etc.); fais-lui connaître les bienfaits du secours sublime et de la victoire éclatante! Ô Dieu! ô le plus miséricordieux des miséricordieux! conserve l'empire dans la postérité de notre souverain, jusqu'au jour du dernier jugement; réjouis-le dans sa personne, dans ses enfants, dans son royaume et dans ses sujets !

[ocr errors]

وصلى الله وسلم على سيدنا ومولانا ونبينا مجد خانم

وكان النبيين وامام المرسلين والحمد لله رب العالمين (3)

مأية الفراغ من كتبها في صغرعام سبعة وسين

من كتبها الله

عرف

وسبع

[ocr errors]

و

Que la bénédiction de Dieu et le salut soient sur notre seigneur, notre maître, notre prophète Mahomet, qui est le sceau, ou le plus excellent des prophèles, et le chef des envoyés! Louange à Dieu, maître des créatures!

« La transcription de cet ouvrage a été achevée dans le mois de safar de l'année 757 de l'hégire (février 1356 de J. C.). Que Dieu rétribue celui qui le copiera ! »

FIN DU TOME QUATRIÈME ET DERNIER.

VARIANTES ET NOTES.

Page 3 (). Au lieu de älog ženyig, les mss. no 909, g10 et 911

.واربع ماية portent

P. 11 (1). En place de lyxel, qui est la leçon du ms. 910, les trois

. .

.أمرهم autres mss

.
donnent

vons

, متيرة hesite a lire

P. 12 (1). Nos quatre manuscrits portent özës, mot que nous n'apas

à comme dans le ms. de M. de Gayangos (cité par Dozy, Dictionnaire des noms des vêtements , p. 427). Mais nous ne pensons pas, avec ce dernier savant, que ögi puisse signifier ici aune espèce de manteau grossier v. C'est tout simplement l'adjectif quio, et au féminin özio, dérivé de y (en persan alue) eindigo», et signifiant a teint en bleu avec de l'indigo), ainsi que M. Dozy lui-même l'a montré (ibid. p. 78, 79). L'épithète monayyarah convient très bien aux pagnes qui, le plus souvent, sont de couleur bleue.

mot

P. 13 (1). Au lieu deychelly, le ms. 910 porte gyully, surmonté du { "c'est la vraie leçon». En marge de ce ms. on lit l’annotation

. P. 21 (1). Ici et dans les lignes suivantes, au lieu du duel 60, les mss. 907, 909 et 91) portent le singulier féminin lo.

P. 23 (1). Au lieu de soul, le ms. 910 et celui de M. de Gayangos (apud Dozy, ibidem, p. 40) donnent wymulqui a le même sens.

P. 25 (1). En place de žives, les mss. 910 et 911 portent ännes.

P. 26 (1). Au lieu de aéls, les mss. 907 et 10 donnent sy

P. 42 (1). Nous avons ajouté le motors, d'après le ms. 910.

P. 46 (1). Au lieu de zejs, que nous avons admis dans le texte sur

l'autorité du ms. 910, le ms. 907 porte zety, et les deux autres mss.

P. 49 (1). En place de philli, que donne le ms. 907, les trois autres exemplaires portent ce'mot au singulier.

P. 50 (1). Au licu de grais, le ms. gio donne le féminin pluriel

.ينصرفن

P. 58 (1). En place de sylt, le seul ms. 910 porte slyl, leçon qui paraît préférable.

P. 60 (1). Le ms. 907 présente ici cette leçon, évidemment fautive,

.المجانين

On peut rapprocher de ce .اللثام

P. 76 (1). Au lieu de dill, que donne le ms. 907, les trois autres copies écrivent phill

. Nous n'avons pas hésité à remplacer ces deux leçons, manifestement incorrectes, par le mot passage celui qu'on lira plus loin dans la description du Soudan (p. 430). On sait que, actuellement encore, plusieurs tribus africaines, et notamment les Touariks et les Tibbous, se couvrent le visage d'un voile. Ibid. (2). En place de uydus, que portent les mss. 907 et glo, il vaut sans doute mieux lire eglus, mot qui ne diffère de celui du texte que par la dernière lettre, et qui signifie en effet a les bourgeons de la vigne». Ce passage manque dans les mss. 9og et gu.

P. 77 (1). Au lieu de chant ölglou shit, les mss. 907 et 910 portent de olsades oreilles de chevaux », et la même leçon paraît se rencontrer dans l'abrégé, traduit en anglais par M. Lee (p. 168).

ان في الجامع شجرة 911 .et le ms , بازاء للامع شجرة le ms

.
910 porte ,909
يصلون P. 92

(
1
)
.
Le mot
ملون donnent

P. 85 (1). En place de la leçon du texte , qui est celle des mss. 907 et go , . , . . 1).

nous a été fourni par le ms. gio; les mss. 911

et le ms. 907 paraît avoir porté dans l'origine la même leçon, qu'une main plus récente a corrigée en ughes

gog et

P. 101 (1). La leçon du texte n'est donnée que par le ms. gio; les trois autres mss. portent ligell, qui n'a pas de sens ici.

« PrejšnjaNaprej »