Slike strani
PDF
ePub

Mohammed Khodjah alkhårezmy, du sultan Chams eddin Lalmich,

gouverneur d'Azof, II, 368, 369, ou Altemich, III, 165. – Sa
370, 374.

mort, 166.
Mohammed, le Nu, cheikh, à Bordj Mo'izz eddîn, fils de Férid eddin,

Boûrah, dans l'Inde, IV, 23. albédhâouny, cheikh, dans l'Inde,
Il avait été disciple du saint Mo III, 136.
bammed Aloriân, ou le Nu, en Mo'izz eddin , fils de Nâcir eddin,
Égypte, ibid. 25.

fils de sultan Ghiyath eddin Bala-
Mohammed Tchéléby, sultan de ban, roi de l'Inde, III, 175.

Koul Hissâr, II, 270. — Il est le Son histoire, 175-179. Sa
frère d'Abou İshâk, sultan d'Akrî. mort violente, 180.
doûr, ibid. - Tchéléby signifie Mokaciry (Al), espèce de bois de
seigneur, etc. ibid.

sandal blanc, III, 250, 319; IV,
Mohammed Uzbec Khân, sultan de 149.

Khârezm , etc. II, 120,357,359, Mokattham, montagne, 1, 74.
361. Détails sur ses États, Mokbil, commandant, dans l'Inde,
381 et suiv. — C'est un des sept III, 362 et suiv. 370, 371.
plus grands rois du monde, 382. Il est nommé Attilingay, et gou-

Quels sont les six autres, ibid. verne à Cambaie, IV, 55 et suiv.

Coutumes de ce sultan, et Anecdote, 56, 57.
détails sur les princesses, 383- Mokbil, oncle de Cobeich, fils de
395. —- Des fils du sultan, 396 Mansour, fils de Djammâz, I,
et suiv. Cérémonies, 402-410; 285.
III, 4, 8, 19, 436.

Mokhliss, kâdbi, à Ikhmim, I, 104.
Mohanna, fils d'Iça, émir des Arabes Mokbliss, un émîr de l'Inde, III,

de Syrie, I, 169, 170, 171,
Mohassab (Al), ou Alabtah, lieu, Mokhliss almoulc, annadharbary,
I, 332.

émîr, dans l'Inde, III, 296-298;
Mobassir, vallée, I, 396, 400. IV, 468.
Mohawwil, petite ville près de Bagh- Mokhtar (Al), ou l'élu, fils d'Abon
dâd, II, 104.

'Obaid, II, 96. Son tombeau
Mohciny (Al), gouverneur de Da à Coûfah, ibid.
miette, I, 65.

Mokl (Les arbres de), on daoum,
Mohibh eddîn , fils de Roûb eddîn, palmiers nains et sauvages, I,
II, 55.

299; IV, 187.
Mohtécib, ou inspecteur des mar Molabban (Al), sorte de pâtisserie,

chés, etc. I, 353; III, 184. I, 186.
Mohy eddîn, professeur distingué, Molamma', ou discours bigarré, II,

à Birguy, II, 296, 297, 298,307. 371.
Mohy eddîn alhimsy, juge, 1, 166. Moloức, groupe d'iles, ou région
Mohy eddîn Yahia, fils de Moham des Maldives, IV, 112,455(notes),
med, etc. I, 252.

159, 163.
Mo'în eddîn albâkharzy, cheikh, à Moltân, capitale du Sind, I, 424;
Canoge, IV, 25.

II, 373; III, 54, 117. Son
Moise, I, 132. - Il est appelé Al. émîr, 118 et suiv. – Étrangers,

calim, ou l'interlocuteur de Dieu, à Moltân, 120, 121. — - Curieur
ibid. Nommé, 195, 227, 232, détails, 191, 12 2 et soiv.
267.

Moltazem, partie du parvis de la
Mo'izz eddîn, ou Kothb eddîn, fils Ca'bah, 1, 300, 308, 380.

231.

[ocr errors]

111.

Dom

11.

Mondj (Mungo de Clusius), sorte d'une mosquée de Baghdad, II,

de pois, dans l'Inde, III, 131. Mongols (Les), à Sérå, II, 448.- Mosquée Djâmi'de l'Ébène, à Djoud

Ils sont en partie musulmans, dah, II,157. ibid.

Mosquée Djâmi' du calife, nom Moniah (Al), lieu, 1, 65.

d'une mosquée de Baghdad, II, Moniat Alkâid, ville, I, 95;II, 254.

109, 110. Moniat Bény Morchid, lieu, I, 47. Mosquée Djâmi' du sultan, Moniat Ibn Kbacîb, ville, 1,96; II, d'une mosquée de Baghdad, II,

253, 254. Montagne de la Miséricorde, près Mosquées (Les), lieu, I, 413. de Bedr, I, 296.

Mosrâtah, lieu , I, 26. Montagne de la Miséricorde, près Mossul, ou Maoussil, ville, II, 134

de la Mecque, 1, 397, 398. 139. Ruines de Ninive, 137; Montagne de Satan, I, 289.

143. Montagne des Tambours, près de Mostacim (Al) Billah, l'Abbâcide, Bedr, I, 296.

le dernier des califes de Baghdad, Montagne percée, 1, 408, 409. III, 26, 105; IV, 216. Montagne Rouge, près de la Mecque, Mostaghầnim, ville d'Afrique, IV, I, 303, 336.

331. Montagnes des Oiseaux, près de la Mostakhradj, ce qui reste dû par les

Mecque, I, 337. — Elles sont au employés ou percepteurs, et par nombre de quatre, ibid.

les émîrs, sur leurs fiefs, III, Moronârid, ou perles, en persan; 295; IV, 298.

pom que l'on donne à une sorte Mostansir (Al) Billah, l'avant-derde banane, II, 226.

nier des calífes de Baghdad, II, Morthada (Al), roi de Maroc, I, 110. 343. Moslih eddîn, jurisconsulte et pro- Mostansiriyyah (Al), nom d'un col

fesseur, à Maghníciyah, II, 314. lége de Baghdad, II, 108, 109. Moslih eddîn, savant professeur, à - Fondé

par

le calife Almostan. Akrîdoûr, etc. II, 267, 268. sir Billah, Abou Dja'far, fils du Moslim, auteur de l'ouvrage nommé calife Azzbâhir, fils du calife AdSahîh, I, 229

Almostansir BilMoslim, fils d'Akil, fils d'Abou Thâ lab est l'avant-dernier des califes lib, II,

95. Son tombeau à de Baghdad, 343; III, 269. Coûfah, ibid.

Mothaïlab (Al), station, I, 111. Mosquée (La), Alazhar, au Caire, Mothanfas, ou étoffe velue, IV, 406.

Mothorny, ou Mouderni, ville de Mosquée d'Amr, fils d'Al'âss, au l'Asie Mineure, II, 332 et suiv. Caire, I, 70.

Anecdote, 334. Mosquée de l'Olivier, à Tunis, I, 22. Moûça, cheikh, à 'Aidhâb, I, 110. Mosquée des Libraires, dans la ville Moûça, juge et prédicateur, à Bade Maroc, IV, 374.

likesry, i1, 317. Mosquée des Pieds, près de Damas, Mouça, fils de Karamân, émîr, II, 1, 226, 227.

Anecdote à son 152. sujet, 227-229; IV, 320. Moûça, frère de Hâdji Câoun, et Mosquée des Prophètes, a Tibériade, prince d'une petite partie de la 1, 132.

Perse, III, 256.-- Sa mort, ibid. Mosquée Djâmi' d'Arrossâfah , nom Moûça, frère utérin de Bedreddin,

nâcir, 109.

1, 92.

-

fils de Karamân, sultan de Lâ- Moutrah, ou Madura, capitale du
rendah , II, 284.

Ma'bar, c'est-à-dire le Coroman-
Moûça alcâzhim, fils de Dja'far as del, IV, 192, 196. — Descrip-
sâdik, et père d'Aly, fils de Moûça, tion, 200.

Maladie conta-
arridha, II, 108. Son sé gieuse, 200, 201, 202.

pulcre à Baghdad, ibid. Mowaffak (L'hospice du), à la Mec-
Moûça almozrik, ou le louche, of-

que, I, 325.
ficier, à la Mecque, 1, 381. Mowailibah (Al), ou la petite salée,
Moûça alouandjaráty, pèlerin, et nom d'une bourgade, I1, 139.

ambassadeur à Fez du sultan de Mowatthâ, ouvrage du célèbre imâm
Mâlly, IV, 409.

Mâlic sur les traditions, IV, 282.
Moûghostân, ou Moghistân, II, 230, Mozdalifah (Al), lieu près de la
455 (notes).

Mecque, 1, 304.- Description,
Moulaibar (Le pays de), ou Mala 396, 397, 400.

bar, qui produit le poivre, IV, Mozhaffar Châh, fils de l'émîr Mo-
71 et suiv.

- Son étendue, dé hammed Châh , fils de Mozhaffar,
tails, ibid. - Rapports entre ido commandant, à Yezd, etc. II,
lâtres et musulmans, 72. — Sû-

68, 69, 70.
reté du chemin, 74.- Aventure, Mozhaffar, Ibn Addâyah, ou le fils
ibid. Douze sultans idolâtres de la nourrice, émîr de Béyanah,
dans le Malabar, 75.-Du poivre, ville de l'Inde, IV, 5.- Sa mère
76, De la cannelle et du a été la nourrice du sultan de
bois de brésil, 99; 252, 257, l'Inde, Mohammed Châb, ibid.

Mozhaffar eddîn, pieux cheikh, à
Moúly, ville, dans le Soûdân, IV, Kirim, II, 360, 367, 370.
395.

Mozhaffariyah (Al), monnaies d'ar-
Mourâd Bec, fils du sultan de Lâ gent, ou drachmes, I, 324,
dhik, II, 275, 276.

(L'école nommée), à la Mecque,
Moârtéboûn ( Le pays des), en ibid. 350, 355, 356, 359;II, 150.
Afrique, IV, 442.

Mozhhir eddin, jurisconsulte, à
Moût, sorte de pois, ou de lentille, Kirim, II, 360.

dans l'Inde, III, 131, 132, 460 Muscadier, IV, 243. Sa noix,
(notes).

ibid.

[ocr errors]

270, 388.

N

Nabåt, ou écueils, II, 163. Nacir eddîn, fils d'Ain almoulc, un
Nabighah , poëte, IV, 315. — Vers émîr de l'Inde, IV, 45. — Son
sur Palmyre, ibid.

tombeau dans l'île de Sendaboůr,
Nacdeh, ou Nicdeh, ville de l'Asie ibid.

Mineure, II, 286. 287. Elle Nâcir eddin, fils d'Al'adim, grand

est traversée par le fleuve noir, ibid. juge, à Alep, I, 160. Vers
Nacir (Le pèlerin), originaire du sur ce personnage, 261.

Diâr Becr, et homme de bien, à Nâcir eddîn, fils du sultan Chams

Cambaie, IV,57.-Safuite, ibid. eddîn Lalmich, ou Altemich, I,
Nåcir eddîn, prédicateur de Tir 363, 435 (notes) ; III, 165, 167.

midh, III, 250.— Cadeaux qu'il Il est proclamé roi de l'Inde,
reçut du roi de l'Inde, 250-252. ibid. - Son histoire, 168, 169.
Nommé, 259,406.

Sa mort violente, 170.

1,69.

Nâcir eddîn, fils du roi Mell, un Nadharbâr, ville de l'Inde, IV, 5).

émîr de l'Inde, III, 365. - Son - Elle est habitée par des Mah. soulèvement à Daoulet âbâd, rattes, ibid. et suiv. 365,366, 368. Il se réfugie Nadjm eddîn d'Ispahân, pieux perdans le château fortappelé Douai sonnage, I, 370, 372, 373.

guir, ou Dioûguír, 369; IV, 48. Nadjm eddin Alcobra, saint personNâcir eddin , fils de Nâhidh, poëte, nage, III, 6, 451-454 (notes).

Ses vers sur la ville du Son mausolée près de KhâCaire, ibid.

rezm,

6. Nâcir eddîn, frère du roi du Ben- Nadjm eddîn aldjîlâny, négociant

gale Ghiyâth eddîn Béhậdoûr notable, à Cambaie, IV, 55. Boûrab, III, 310.

Il fut plus tard nommé gouverNäcir eddîn, neveu et successeur neur de cette ville, ce qui lui fit

du sultan Ghiyâth eddîn adda perdre ses richesses et sa vie, mégbâny, souverain de la côte de ibid. Coromandel, IV, hi, 198. Nadjm eddîn alosfoûny, docte et Détails historiques sur ce prince, pieux cheikb, à la Mecque, I, 203 et suiv.- Actes de cruauté, 356, 357; II, 150; IV, 325. 205.

Nadjm eddîn assaharty, jurisconNàcir eddin addarkandy, émir, II, sulte et mohtécib, ou lieutenant 56.

de police, etc. au Caire, I, 93. Nåcir eddîn alacioûthy, grand per- Nadjm eddîn Mohammed, fils du

sonnage et pèlerin, II, 150. savant imam Mohy eddîn atthaNâcir eddîn al'adím, ou le pauvre, bary, et juge, à la Mecque, I,

le banéfite, juge, à Alep, IV,319. 347, 351, 353, 355. Nåcir eddîn alcâfy, alharaouy, le Nadjmiyyah (Al), nom d'un college,

principal favori du roi de l'Inde, à Damas, I, 221. III, 392, 425.

Naghathai, émîr, dans le Kiptchak, Nâcir eddîn alfary, riche et géné II, 392, 393, 396,397.

reux négociant, à Aden, II, 179. Nabrâriyah, ville, en Égypte, I, 53, Nacir eddîn alkhârezmy, surnommé 54; IV, 323.

Sadr Aldjihân, un des grands Nabrouâlah (Le pays de), dans juges de l'Inde, III, 229, 393, l'Inde, III, 246, 279, 363. 441 et suiv.

Nakh, étoffe de soie dorée, brocart Nâcir eddîn Khosrew Châh, roi de d'or, II, 309, 388,422 ; III,81.

l'Inde, I, 424. Voyez Nacir Nakhcheb, ville, III, 28. — Voyez cddin Khosreo Khân.

aussi Nécef Nacir eddîn Khosrew Khân, puis- Naplouse (Neapolis, ou Sichem),

sant émîr de l'Inde, III, 195. ville, I, 128. On y fabrique Il devient sultan, 196. Son la pâte de caroubes, etc. ibid. histoire, 196-201. Il est dé Sa mosquée principale, 129. capité, 207, 208.

Nasr, fils du roi hindou de CanbiNâcir eddîn Mothahher, fils de Jah, III, 320. Il s'est fait mu

Chams eddîn Mohammed, alaou sulman, ibid. héry, un chérif de l'Irâk per- Nasrallah , frère d'un émîr de l'Inde, sique, I, 420. Il s'est rendu 'Aïn Almoulc, fils de Mâhir, III, dans l'Inde, ibid. III, 145, 345, 342 et suiv,

Sa mort,

353. 348, 418,419, 441.

Nazoua, capitale de l'Omân, II, Naddjâr (Bénou), I, 265.

227, 228.

ville que

69.

Neblân, bourgade, II, 43.

ou mer, 77

- Sa crue, 78, 79.
Nécef, ville, près de Samarkand, Nommé, 80, 96, 111.
III, 43, 56. C'est la même Ninive, ou Nînaoua , la ville de Jo-

que Nakhcheb, 456 (notes). nas, II, 137, 138.
Nécidj, brocart d'or, II, 422. Nisibe, ou Nassîbîn, ville, II, 16o.
Nedjchy (Al), ou Albakhchy Cafâly, Son excellente eau de roses,

le juge, à Constantinople, II, ibid. - Vers, 161. – Les roses
443,444.

blanches, ibid.
Nedjd (Le pays de), I, 407, 408. Nizhâm eddîn (Le pieux pèlerin),
Nédjed (Le faubourg de), a Gre à Sérâ, II,447. - Son ermitage,

nade, IV, 373, 464 (notes). ibid.
Nedjel (La contrée dite le), I, Nizhâm eddîn (Maoulânâ), cheikh
414.

pieux et distingué, à Hérat, III,
Nédjib (La porte de), à Dihly, III,

Meurtre de ce juriscon-
149.

sulte, 70 et suiv. 456-457(notes).
Nédjib,' vertueux cheikh, aux Mal- Nizhâm eddîn, frère du sultan de

dives, IV, 138.- Son ermitage, Hormouz, II, 234, 236.
ibid.

Nizhâm eddin, originaire de Hânsy,
Nédjîb, frère d’Aziz alkhammar, un frère du grand juge de l'Inde,

gouverneur, dans l'Inde, III, 438. Camâl eddîn, Sadr Aldjihân, de
Nedroûmah (Le chemin de), en Kothloũ Khân, etc. un des émics
Afrique, IÙ, 332.

de l'Inde, III, 143, 365 et suiv.
Néfical, fille de Zaid, fils d'Aly, Il est arrêté par les Afghans,
fils de Hocain, fils d'Aly, I, 75. 366.

Son mausolée au Caire, ibid. Nizhâm eddin albédhâoudy, savant
Nègres (Les), IV, 378. - Ils em cheikh et santon, à Dihly, III,

ploient le sel comme monnaie, 158, 160, 211. Sa mort,
ibid. 394. — Ils s'humilient beau-
coup devant leur roi, se cou Nizhâm eddîn alcarouâny, juge, à
vrent de poussière en sa pré Dihly, III, 384.
sence, etc. 407-409. Leurs Nizhâm eddîn Hocain, fils de Tâdj
mérites, 421-423. Leurs dé eddîn alâouy, chef des chérifs,
fauts, 423, 424.

et commandant, à Mechhed 'Aly,
Neîçâboûr, ville du Khorâçân, III, I, 420.

63, 66. Elle est appelée le Nizhâm eddîn Mahmoûd, fils de
petit Damas, 80.- Description, Mohammed, fils d'Omar, alha-

80, 81. — Ses étoffes, 81.
Neida, mets qui ressemble au miel, Nizhâm eddîn, Mîr Nadjiah, com-

et qui est extrait du blé, 1, 102. mandant, dans l'Inde, III, 361.
Neireb, bourg dépendant de Da- Nizhâmiyyah (Al), nom d'un col-
mas, I, 226.

Description, lége de Baghdad, II, 108.
235, 236.

Noçairiyyah (Al), ou les Noçairites,
Nestéraou, ou Nestéraouah, ville sectaires, I; 176, 177. Anec.
et canton, 1, 57, 58.

dote, 177-179.
Nicée, ville, voyez Yesník.

Nocbiah, un émîr de l'Inde, III,
Niger, fleuve, IV, 395.- Son cours, 231-235. — Il est le chef des
ibid. et suiv.

porte-encriers, ou secrétaires,
Nil d'Égypte, fleuve, I,

297, 325 el suiv. 407.
est appelé dans le Korân Yemm, Noé, le patriarche, 1, 416. Son

211.

raouy, II, 84.

77. - 11

« PrejšnjaNaprej »