Slike strani
PDF
ePub

Porte du Jujubier sauvage (Bab As- Portes des Marchands de farine,

sidrah), á Alexandrie, I, 28. dans le temple de la Mecque, I, Porte du Lotus, dans le temple de 323. la Mecque, I, 323.

Puits d'Aly, près d'Osfân, I, 298. Porte du Prophète, dans le temple Puits d'Aris, près de Médine, I, 289. de la Mecque, I, 322.

Puits de Bodha'ah, près de MéPorte Petite, à Damas, I, 221, 222. dine, I, 289. Porte Verte, à Alexandrie, I, 28. Puits de Hidjr, ou les demeures des Portes de l'Assemblée, ou du Con Thamoûdites, I, 259, 260. seil, dans le temple de la Mec- Puits de Roûmah , près de Medine,

Elles sont au nombre de trois, ibid.

Putelam, ville, voyez Batthålah. Portes des Cols, ou d'Adjiád, dans Pyramides de l'Égypte, I, 80, 81.

le temple de la Mecque, I, 323. Anecdote à leur sujet, 82, 83.

que, I, 322.

I, 290.

R Ra'adah, et son pluriel ra'adat, Radjeb Annahr Méliky, personnage

sorte de baliste, III, 148, 194, originaire de l'Irâk, et cheikh, à 238, 396.

Azof, II, 369. Râbéry, ville, dans l'Inde, IV, 29, Radjeby (La caravane, ou le racb, 30.

appelé), IV, 324. Rabi'ah Aladaouiyah, I, 124. Radjoû prince idolâtre de SulRâbi'ah Albadaouiyah , 1, 124. thânboûr, IV, 29, 30. Sa Rabigh (La vallée de), I, 297.

mort,

30. Rabithat Alokâb, c'est-à-dire, la Råfidhites, ou sectaires, voyez Ar

station de l'Okab, ou de l'aigle fadh. noir, etc. nom d'un ermitage, Rabbat Mâlic Ibn Thaouk, forte

près de Grenade, IV, 372, 373. resse, I, 148; IV, 315. Rachid , originaire de l'Inde, et pè. Rái, raia ou râdja, titre des rois

lerin, à Grenade, IV, 373. hindous, III, 318; IV, 58. Rachîd eddin alalfy alyamany, ori- Rakhic (Les fils de), II, 100.

ginaire de l'Abyssinie, patron de Râma Dao, sultan de Mandjaroûr, navire, II, 158.

ou Mangalore, IV, 80, 81. Radhiyah, fille du sultan Chams Ramal, ou marche précipitée, I,

eddîn Lalmich, ou Altemich, 328.
III, 166.- Elle devient reine de Râmiz, ou Ram-Hormouz, ville,
Dihly, 167.-Son bistoire, ibid.

II, 22.
Sa mort, 168.
Son tom Ramlah, ville, I, 128.

Sa mosbeau, 169.

quée principale est nommée la Radhy eddîn, Abou'lfadháil, Alba Blanche, ibid. II, 254. çan,

fils de Mohammed, fils d’Al Raoudah, ile, I, 68, 70. haçan, Assághâny, voyez Sá- Raouhá, station, I, 295. ghany (Al).

Ras Aby Mohammed, ou le cap Radjeb Alborka'y, cheikh, et supé d'Abou Mohammed, II, 251.

rieur des sollfis, à Dibly, origi- Ras Daouair, ou cap des Tourbillons, naire de la ville de Kirim, dans port situé entre 'Aidhâb et Sawala plaine du Kiptchak, I, 367, kin, Il, 260, 251, 368, 369, 370; IV, 28.

Raslân, surnomméle Faucon cendré,

sans corps,

100.

1, 223. — Anecdote à son sujet, histoire, 166, 167. Sa mort 223-225.

violente, 167. Ratan, un Indien idolâtre, chef du Rocn eddîn, fils du sultan de l'Inde,*

Sind, II, 105, 106.-Sa mort, Djélâl eddîn, Firoûz Châh, alibid.

khaldjy, III, 181, 183. Rats énormes de la forteresse de Rocn eddîn, fils de Zacariyyâ, re

Douaïguîr, dans l'Inde, IV, 47, ligieux, dans le Sind, I, 38. 48.

Son nom entier est Rocn ed. Rebi' (Al), fils de Soleimân, Almo dîn, fils de Chams eddîn, fils de râdy, II, 84.

Béha eddîn Zacariyyâ, le KoReiboủl (Râibil, Jasminum Zam raichite, III, 102, 120. Il

bac), fleur de l'Inde, III, 149, est aussi appelé Almoltány, et 150, 276,383.

possède un ermitage dans la ville Repas priés, ou festins, dans de Moltân, 201, 213, 302, 303. l'Inde, etc. III, 435 et suiv.

Sa mort, 303. Nommé, Rhinocéros, ou Carcaddan, III, 306, 324. 100, 101. Le rhinocéros, tête Rocn eddîn, frère du sultan de Chi

locution proverbiale, râz, Abou Isbâk, II, 66. Nommé, 356.

Rocn eddîn al'adjémy, le principal Ribáth Alfath, c'est-à-dire fort, ou

cheikh du Caire, 1,369, 370.station de la Victoire, II, 432. Cadeaux qu'il reçut du roi de

- On nommait ainsi la ville de l'Inde, III, 248-250. Rabat, située dans le Maroc, et Roços (Rhosus), lieu, I, 163.

vis-à-vis de Salé, ibid. III, 59. Roghthai , pèlerin, et commandant Richta, sorte de vermicelle, chez d'Alep, IV, 318. les Turcs, II, 366.

Rohlat Addounia, Zainab, fille de Ridha almoltâny, domestique d'un Camâl eddîn Ahmed, fils d'Abd

émîr, à Hézâr Amroûhâ, III, arrabîm, etc. I, 253. 440. Sa faute et son châti- Rokkh, oiseaux monstrueux et faibid.

buleux, IV, 305 et suiv. Ridha eddîn Yahia (Maoulânâ), Romasthah, voyez Açad eddîn Ropersonnage notable de Khârezm, maithah. 7.

Rondah, ville d'Espagne, IV, 363, Riwâk, ou caravansérail, nom d'un monastère, II, 4, 292.

Rossåfah (A1), lieu, à Baghdad, Riyâh (Bénou), en Espagne, IV, II, 111.-Cet endroit renferme 374, -Leur bourg, ibid.

les tombeaux des califes abbaRocn Åbåd, rivière, à Chîrâz, II, cides, 111, 112. 53, 87.

Roûm (Le pays de), ou l'Asie MiRocn eddîn, le Persan, de Tibriz, neure, II, 255 et suiv. La

commandant, à Basrah, II, 15, 16. bénédiction se trouve en Syrie et la Rocn eddîn, fils d’Alkaouba', at bonté dans le Roûm, phrase pro

toûnécy, métaphysicien, I, 91. verbiale, 255. Rocn eddîn, fils du sultan Chams Ruben, fils du patriarche Jacob, I,

eddîn Lalmich, ou Altemich, 132. Son tombeau , ibid. roi de l'Inde, III, 166. — Son Russes (Les), II, 414, 448.

ment,

374.

S

[ocr errors]

Sa'adah aldjawwâny, pieux cheikh, Sadreddin alcohrany, santon, à I, 325. Sa mort,

ibid.

Dihly, III, 159. Sa'adah attilinguy, lieutenant de Sadr eddîn algbomâry, professeur l'émîr de Tchandiry, pour ce qui

des mâlikites, I, 254. concerne l'armée, IV, 42. Sadr eddin albanéfy, jurisconsulte, Sabarta , ou Isbarta , ville, en Asie à Bacâr, dans le Sind, III, 115. Mineure, II, 266.

Sadr eddîn Soleiman alfénîky, ou Sabîh, un émîr de l'Inde, III, 421, originaire de Fénicah (Phineka), 434.

dans l'Asie Mineure, savant proSáboûniyah, ou savonneuse, sorte

fesseur, à Kasthamoûniyah, II, de friandise, dans l'Inde, III, 342, 343. 123, 435.

Sadr eddîn Soleimân alleczy, ou le Saboûr Dhoû'lactâf, ou Sapor aux Lezgui, professeur des chafi'ites,

épaules, roi des Perses, IV, 263, à Sérâ, II, 449. 264.

Sadr eddîn Soleiman almåliky, Sa'd, fils d'Abou Ouakkâs, général kâdhi de Nabrâriyah, 1, 53, 54.

des musulmans, I, 414; II, 96. Sa'dy (Al), émîr, à Nahrâriyah, Sa'd, fils d'Obâdah, chef de la I, 53.

tribu de Khazradj, I, 225. Sa'dy (Al), le vertueux cheikh, et Son sépulcre près de Damas, le célèbre poētė, II, 87. — Son ibid.

mausolée, situé hors de Chiråz , Sa'd eddîn, imâm, ou chef de mos ibid.

quée à Kirim, II, 359, 362. Sady, ou centaine, dans l'Inde, c'estSa då, ou Sa'dah , ville du Yaman, à-dire la réunion de cent villages, II, 166.

III, 388. Sadid eddîn , Abou'lwakt, 'Abdalaw- Safa, montagne, près de la Mecque,

wal, fils d'Iça, fils de..... as I, 275, 300. Description,

sedjzy, alharaouy, assoûfy, I, 250. 327 et suiv. — Nommée, 330. Sådj, en sanscrit Såka, ou le bois Safi, ou Açafy, ville, dans le Made teck, I, 271.

roc, I, 372. Sadr Acchérí'ah, ou le chef de la Safiyyah, fille d'Abdalmotthalib, loi, surnom du juge d'Alcât, tante paternelle de Mahomet , 20.

et mère de Zobaïr, fils d'AlawSadr Acchéri'ah, surnom d'un sa wâm, I, 286. Son tombeau à vant jurisconsulte de Hérat, III, Médine, ibid.

Safrâ, vallée, I, 295, 407. Sadr Aldjihân, ou le chef du monde, Safy eddîn, kâdhi, à Téreoudjeh,

titre honorifique du juge de Sa I, 48. markand, III, 54. Sa mort, Safy eddîn , 'Abdal'azîz, fils de Saibid. Anecdote à son sujet,

râya alhilly, poēte de l'Irak, II, 55,56.

143. Vers sur la forteresse de Sadr eddîn, fils d'Imâd eddîn, al Mâridîn, ibid. -- Vers sur le moltâny, III, 324.

bakhîry, ou sorte d'évent, 338. Sadr eddîn, Abou Hafs 'Omar, al- Safy eddîn attbabary, almekky,

becry, juge, à Khârezm, III, 6, grand juge, etc. à Ta'izz, II, 273. 8, 12. —

Anecdote, 12 et suiv. Saghanaghoû, nom que l'on donne,

III,

27, 28.

pôts, ibid.

neure,

dans le village de Zâghary et Sa'id albidjây, pieux cheikh, à Ladans le Soûdân, à certains takié, I, i8o. hommes blancs schismatiques, Sa'id almekky, III, 86. Son IV, 394, 395.

mausolée à Pendj Hîr, ibid. Sâghâny (Al) auteur et imâm, II, Sa'id Assou'adå, nom d'un couvent,

55. — Ses ouvrages, ibid. - Son au Caire, I, 256; II, 93. nom entier est Radhy eddîn, Saidâ, ou Seyde (ancienne Sidon), Abou'lfadhâīl, Alhaçan, fils de ville, 1, 131, 132. Mohammed, fils d'Alhaçan, As- Saihâny (Al), espèce de dattes, JI, sâghâny, 84.

252. Sâghar, fleuve de l'Inde, IV, 52. Sailân, sorte de miel, fait à Basrah Saghar, ville de l'Inde, IV, 52. - avec les dattes, II, 9, 10, 219. Elle est exempte de taxes et d'im- Sakary, ou Sakaria (Sangarius des

anciens), un fleuve de l'Asie MiSahah,ou Sârthaváha, etc. nom que

II, 325. l'on donne à des riches mar. Sakhnah, ville de Syrie, IV, 315. chands de Daoulet Abâd , IV, 49. Saladin, voyez Salâh edilîn, fils Sâhib (Al), ou Ibn 'Abbâd, II, 16; d'Ayyoûb. III, 468.

Salâheddîn, émîr d'Alexandrie, Sabl, fils d'Abdallah, de Toster, I, 32.

saint personnage, II, 15.- Son Salâh eddîn, fils d'Ayyoûb (Salasépulcre à Basrah, ibid. - Son din), I, 120, 133, 256. oratoire, 17.— Nommé, 23; IV, Salâh eddîn Salih , albendjâly, an312.

cien souverain des îles Maldives, Sahl, fils de Hanzhaliyah, 1, 225.

IV, 130. Son tombeau à Damas, ibid. Salâhiyah, sorte d'étoffe, dans l'Inde, Sahl, fils de Râfi', fils d’Abou'Omar, IV, 3.

fils de..... Mâlic, fils d'Annad- Sâlâr, juge, à Moltân, III, 119. djár, I, 266.

Sâlâr, lieutenant du roi Nâcir, I, Sahyoûn, ville, I, 166.

255, 256. Sa mort, ibid. 434 Sahyoûny (Al), médecin syrien, à (notes). Khârezm, III, 4.

Salâr 'Oûd, c'est-à-dire général Sa'id, c'est-a-dire la haute Égypte, 'Oûd; ou mieux, Sâlâr Maç'oûd

ou Tbébaide, I, 94, 107, 109, Algházi, célèbre guerrier, dans 111; II, 253; IV, 324.

l'Inde, III, 355,463 (notes). – Sa'îd, de Maroc, surnommé Alca Son tombeau à Bahrâïdj, 355, fif, pieux cheikh, 1, 282.

356, 444. Sa'id , l'Indien, cheikh et supérieur Salé, ou Séla, ville, dans le Maroc,

du couvent, dit Calâlah, à la II, 16. Son fleuve, ibid. 431. Mecque, I, 361. - Anecdote a Nommée, IV,341, 363,374, son sujet, 361-370.-Il s'est fixé 376. dans l'Inde, 370.

Salib, ou Saleh, le Prophète, I, 130. Sa'id , pieux jurisconsulte, origi Son tombeau à Acre, ibid.

naire de Makdachaou, et de Nommé, 260. meuraut à Hily, dans l'Inde, Sâlih, fils du roi Mansoậr, sultan IV, 82.

de Mâridîn, II, 144.--Sa grande Sa'id, fils d'Aly, aldjozoúly, cheikh générosité, ibid. 145.

des Barbaresques, à Tacaddâ, IV, Sálibiyah (A1), lieu situé à peu de 438,439, 442.

distance de Belbeys, I, n.

Sâlihiyah (Al), vaste faubourg de Sandás, ou commodités, IV, 93, 94.

Damas, I, 161. — Description, Sangsues volantes, ou féroces, dans 230. Nommé, 231.

l'ile de Ceylan, IV, 178. Salim (Bénou), a Gazza, I, u4. Sanhâdjah (Les), tribu de la MauSalim, fils d'Abdallah, alhindy, ritanie, II, 201.

juge, à 'Aden, II, 179. Sanoûb, ou Sinope, ville, II, 348Salomon, roi d'Israēl, et prophète, 354, 457-458 (notes). - Anec

I, 115, 127. — Son tombeau d dote, 352 et suiv. Nommée, Tibériade, 132.-Nommé,

270;

355. II, 390, 434; III, 89, 90; IV, Sansarah, fleuve, à environ dis 315.

milles de Mally, IV, 397. Salsébil, nom d'une fontaine du Saouâdah, station, I, 111. paradis, I, 188.

Sâouah, ville, I, 62. Sasthiyah, émîr turc, à Kirim, II, Saouáhil, les rivages, ou le littoral, 377.

II, 191. - (Le pays des), ou le Sâm, héros iranien, aïeul du fa Souahhel, ibid. 455 (notes).

meux Rustem, II, 132. Saouân (Al), nom d'une colline, I, Samarkand, ville, III, 51-56; IV, 257. 448.

Saoum, lingots d'argent, chez les Sâmarra, ou Sâmrah (Sorra man Turcs, II, 422,414. rad), ville, II, 132.

Sara, ou Sârah, femme du paSamarry (A1), chérif et négociant, triarche Abraham, I, 117,

de Baghdad, fixé à Dihly, III, Son tombeau à Hébron, ibid. 425. Le sultan de l'Inde l'ap Sarakhs, ville, III, 67, 79. pelle mon père, ibid. Sa belle Sardaigne (L'ile de), IV, 331.

habitation à Cambaie, IV, 53, 54. Sardjah, ou Chardjah, ville, II, Sâmary (Al), ou le Samorio, sul 165, 166.

tan idolâtre de Calicut, IV, 89, 94. Sârek Djathah, aïeul du défunt roi Samc (La vallée de), I, 406.

de Målly, Mensa Moûça, IV, 4 20. Sambal, lieu, dans l'Inde, IV, 2. Sarg Douår, c'est-à-dire la porte du Samîrah, lieu, 1, 408.

ciel, ou semblable au paradis, Sâmirah (Les), ou les Soûmarah, nom d'un château situé au bord

dans le Sind, III, 101, 102, 137. da Gange, III, 295. Samoûcec, ou Samoúceh, mets usité Sarha, port et bourg, à quatre

dans l'Inde, sorte de hachis, III, milles de la ville de Sumatra,

123, 124, 435. Samsâmiyah (Al), nom d'un col- Sârim eddin, fils d'Acchaibâny, , lége, a Damas, 1,215, 220, 221. émîr, I, 163.

Son fils et son San'ă, la plus grande ville du Ya

Anecdote au suman, II, 167.-C'est l'ancienne jet de ce dernier, 163-165. capitale du pays du Yaman, 176. Sarou (Sareyou, ou Goggrah ), - Description, ibid. 177.

fleuve, dans l'Inde, II, 6; III, Sanamâni (Al), ou Assanamain, 355, 437. Détails curieux,

c'est-à-dire les deux idoles, nom 438 et suiv. 444; IV, 25á. d'un village, I, 254.

Sârou, ou le fleuve Jaune, en Chine, Sanbal (Le pays de), dans l'Inde, I, 79, 432 (notes). — Détails, III, 136.

IV, 254, 255. - On l'appelle Sandabat, ou Sonpat, lieu, près de aussi Åbi haikh, ou l'eau de la Dihly, III, 187, 188.

vie, 254, 272.

IV, 229.

neveu, ibid.

« PrejšnjaNaprej »