Slike strani
PDF
ePub

المعالجتهم والتصرف في طبهم إلى غير ذلك ما أبدع فيه من انواع المكارم وضروب الماثر کای الله اياديه وشكر نعمه واما رفعه للظالم عن الرعية فنها الرتب التي كانت توخذ بالطرقات امر ايده الله بو رسمها وكان لها تجي عظم فم يلتفت اليه وما عند الله خير وأبقى واما كنه ايدي الظلام فامر مشہور وقد سمعته ايده الله يقول لماله لا تظلموا الرعية وکد عليهم في ذلك الوصية قال ابن جزي ولو لم يكن من رفق مولانا ایده الله برعيته إلا رفعه التضييف الذي كانت عمال الزكاة وولاة البلاد تاخذه من الرعايا لكني ذلك أثرا في

nation de médecins pour les soigner et les guérir. Je passe sous silence plusieurs autres sorles de libéralités et de vertus rendues manifestes par notre maître. Puisse Dieu rétribuer ses bienfaits et récompenser ses grâces! »

Quant à la suppression des injustices qui pesaient sur ses sujets, il convient de mentionner les taxes de péage que l'on percevait sur les routes. Notre maître (que Dieu l'aide!) a ordonné de les abolir totalement, et il n'a pas été arrêté en cela par la considération qu'elles étaient la source d'une recette sort importante. Ce que Dieu tient en réserve vaut mieux, et est plus durable. (Coran, XXVIII, 60; XLII, 34.) Relativement aux soins que notre maître prend, afin de repousser les mains, ou les secours de l'oppression, loin de lui, ce sont là des choses bien connues. Je l'ai entendu qui disait à ses receveurs d'impôts : « Ne vexez jamais les sujets; » et il leur faisait de grandes recommandations à ce propos.

Ibn Djozay ajoute ici : « Quand même il n'y aurait à citer, comme preuve de la bonté de notre maître (que Dieu l'aide!) pour ses sujets, que la suppression ordonnée par lui du droit d'hospitalité, ou de bienvenue, que les percepteurs des contributions et les gouverneurs des villes exigeaient du public,

العدل ظاهرا ونورا في الرفق باهرا فكيف وقد رفع من المظالم وبسط من المرافق ما لا يحيط به لمصر وقد صدر في أيام تصنیف

من أمره الكريم في الرفق بالمسجونين ورفع الوظائف هذا الثقيلة التي كانت توخذ منهم ما هو اللائق باحسانهم

من افته وشمل الأمر بذلك جميع الأقطار وكذلك والمعهود من

القضاة وكام ما فيه بمن ثبت جوره من

التنكيل صدر من

المعتدين وأما فعله في معاونة اهل

وردع الاندلس على الجهاد ومحافظته على إمداد الشعور بالاموال والاقوات والسلاح وقته في عضد العدو بإعداد المحدد وإظهار

اجرالمظلة

cela seul, dis-je, suffirait pour montrer un signe manifeste de justice et une lumière éclatante de bienveillance. Que dirons-nous, puisqu'il est établi que notre maître a aboli en fait d'injustices et prodigué en fait d'avantages ce qu'on est impuissant à compter? Au moment où l'on écrivait ce livre, un ordre sublime est émané de notre maître, d'avoir à traiter les prisonniers avec douceur et de supprimer les lourdes charges qu'on leur imposait; cet ordre embrassait toute l'étendue du pays. C'est là un vrai bienfait pour ces misérables, et c'est un acte digne de sa clémence célèbre. De même, il a commandé qu'on punît d'une manière exemplaire tout juge et tout gouverneur dont la tyrannie serait constatée. Voilà un bon moyen d'empêcher l'injustice et de repousser les oppresseurs.)

Tout ce qui se rapporte à sa conduite pour aider les habitants de l'Andalousie dans la guerre sainte, pour fournir aux places frontières des secours en argent, provisions de bouche et armes, pour affaiblir le pouvoir de l'ennemi ou briser ses alliances , au moyen de préparatifs en munitions de guerre, et d'une belle parade de vigueur; tout cela, disons-nous, est très-notoire, la connaissance n'en est nullement effacée

و

القوة فذلك أمر شهير لم يغب عمه عن اهل المغرب والمشرق ولا سبق اليه احد من الملوك قال ابن جزي حسب المتشون إلى عم ما عند مولانا ایده الله من سداد الطر للسمين ودفاع القوم الكافرين ما فعله في فداء مدينة طرابلس افريقية فانها تا استولى العدو عليها ومد يد العدوان البہا ورأى ایده الله أن بعث اليوم إلى نصرتها لا يتأتى لبعد الاقطار كتب الى دامه ببلاد افريقية أن يفدوها بالمال ففديت بخمسين الف دينار من الذهب العين فتا بلغه خبر ذلك قال الحمد لله الذي أسترجعها من أيدي الكفار بهذا النرر اليسير وامر للحين ببعث ذلك العدد الى افريقية وعادت

dans l'esprit des peuples de l'Occident ni de l'Orient, et aucun roi ne mérite la préférence sur notre maître sous ce rapport. .

Ibn Djozay dit: « A celui qui veut connaître ce que notre souverain (que Dieu l'assiste!) a fait pour défendre les contrées des musulmans et pour repousser les peuples infidèles, qu'il lui suffise de savoir ce qu'il a pratiqué pour la dé livrance de la ville de Tripoli d'Ifríkiyyah (de l'Afrique proprement dite, ou de Barbarie). Or cette cité étant tombée au pouvoir de l'ennemi, qui avait étendu sur elle la main de l'injustice, notre maître (que Dieu le protége!) vit qu'il serait impossible d'envoyer les armées à son secours, a de la distance. Par conséquent, il écrivit à ses serviteurs, dans les pays de l'Afrique proprement dite, de racheter Tripoli avec de l'argent; ce qui fut fait, au moyen de cinquante mille dînârs d'or, en espèces sonnantes. Lorsque cette nouvelle lui parvint, il dit : « Louons Dieu, qui a repris la ville des mains des infidèles, pour cette petite misère! » Il donna l'ordre iromédiatement d'expédier la somme d'argent dans

cause

جاء (1)

(2)

المدينة إلى الاسلام على يديه ولم يخطر في الأوهام ان احدا تكون عنده خسة قناطير من الذهب تررا يسيرا حتى

بہا مولانا ایده الله مكرمة بعيدة ومأثرة فائقة قل في الملوك أمثالها وعز عليہم مثالها ) وما شاع من أفعال مولانا ایده الله في الجهاد انشاؤه الاجفان بجميع السواحل واستكثاره

عدد البحر وهذا في زمان الصم والمهادنة إعدادا لايام القرة وأخذا بالحرم في قطع أطماع اللقار وأكد ذلك بتوجهه ایده الله بنفسه إلى جبال جاناتة) في العام الفارط ليباشر

الاعتناء ويتوتی قطع الخشب للانشاء ويظهر قدر ما له بذلك

من

l'Ifrîkiyyah, et la ville de Tripoli retourna à l'islamisme par son action. Personne ne s'était jusqu'alors imaginé qu'un homme regarderait comme une petite misère, ou une bagatelle, cinq quintaux d'or. C'est donc notre maître (que Dieu l'assiste!) qui a montré cette immense libéralité, et cet acte de vertu sublime. Les rois n'en ont pas fourni d'autres exemples, et l'annonce de ce grand fait a été par eux beau

coup honorée.

« Une des actions les plus connues de notre maître (que Dieu l'assiste!) dans la guerre sainte contre les infidèles, 7 c'est qu'il a fait construire des bâtiments de guerre tout le long des côtes de la mer, qu'il a fait une grande provision de tout ce qui a rapport à la marine, dans les temps de paix et de trêve, pour être prêt au jour du malheur, ou de la guerre, et pour couper court avec sa prévoyance à l'avidité des infidèles. Il confirma cette conduite par le voyage qu'il fit lui-même que Dieu l'aide !), l'an dernier, dans les montagnes de Djânâtah, afin de faire couper les bois nécessaires pour les constructions, de montrer l'importance

و

بذاته أعال للجہاد ترجیگا ثواب الله تعالى وموقنا محسن الجزاء رجع ومن أعظم كشفاته أيده الله عمارة المسجد الجديد بالمدينة البيضاء دار مملكه العلي وهو الذي إمتاز بالسن وأتقان البناء واشراق النور و بدیع الترتيب وعارة المدرسة الكبرى بالموضع المعروف بالقصرقما مجاور تصبة فاس ولا نظير لها في المعمور اتساعا وحسنها وابداعا وكثرة ماء وحسن وضع ولم ار في مدارس الشام ومصر والعراق وخراسان ما يشبهها وعارة الزاوية العظمى على غدير لقص خارج المدينة البيضاء فلا مثل لها ايضا في جب وضعها وبديع صنعها وابدع زاوية

qu'il attachait à tout cela, et sa volonté de diriger en personne les travaux pour la guerre sainte, dans l'espoir d'une récompense de la part du Dieu très haut, et bien certain d'en obtenir une excellente rétribution. »

Parmi les plus belles actions de notre maître (que Dieu l'assiste!), nous citerons les suivantes : 1° la construction de la nouvelle mosquée, dans la ville blanche (ou pure, Fez), la capitale de son illustre royaume : c'est la mosquée qui se distingue par sa beauté, la solidité de sa structure, son brillant éclat et son arrangement merveilleux; 2° la construction du grand collége, dans l'endroit appelé Châu teau, tout près de la citadelle de Fez : il n'a pas son pareil dans tout le monde habité pour la grandeur, la beauté, la magnificence, la quantité d'eau, et l'avantage de l'emplacement; je n'ai vu aucun collége qui lui ressemble, ni en Syrie, ni en Égypte, ni dans l'Irak, ni dans le Khoraçân; 3° la fondation de la grande zâouiyah, ou erinitage, sur l'étang des pois chiches, au debors de la ville de Fez; il n'a pas son pareil non plus à cause de son admirable emplacement et de sa merveilleuse construction. Le plus joli ermitage que

و

و

« PrejšnjaNaprej »