Slike strani
PDF
ePub

(1)

واضافتي ايضا خطيبها ابو عبد الله الساحلي المعروف بالمعمم" ثم سافرت منها إلى مدينة بلش وبينهما أربعة وعشرون ميلا وفي مدينة حسنة بها مسجد عجیب وفیہا الأعناب والفواكه والتين مثل ما بمالقة ثم سافرنا منها إلى لحمة وفي بلدة صغيرة لها مسجد بديع الوضع جيب البناء وبها العين الحارة على ضفة وأدبها وبينها وبين البلد میل او نحوه وهنالك بیت لاستكمام الرجال وبيت لاستحمام النساء ثم سافرت منها الى مدينة غرناطة قاعدة بلاد الأندلس وعروس مدنها وخارجها لا نظير له في بلاد الدنيا وهو مسيرة اربعین می بخترقه نهر شنبر المشهور وسواه من الانهار الكثيرة والبساتين والبنات والرياضات والقصور والكروم تحدقة

(2)

talité du prédicateur de Malaga, Aboù 'Abdallah Assàbily, nommé Almou'ammam, ou l'ho:nme au turban.

De Malaga je me rendis à Bellech, ou Velez, qui est à la distance de vingt-quatre milles. C'est une belle ville, ayant une jolie mosquée; elle abonde en raisins, fruits et figues, à la manière de Malaga. Nous parlîmes de Velez pour Alhammah, ou les Thermes, ou Alhama, petite ville, avec une mosquée très-heureusement située et fort bien bâtie. Elle possède une source d'eau chaude au bord de son fleuve, et à la distance d'environ un mille de la ville. On y voit une

les bains des hommes et une autre pour ceux des femmes. Ensuite, je partis pour Grenade, la capitale de l'Andalousie et la nouvelle mariée d'entre ses villes. Ses environs n'ont pas leurs semblables dans tout l'univers; ils constituent un espace de quarante milles, coupé par le célèbre Chennil, ou Xénil, et autres fleuves nombreux. Les jardins , les vergers, les prairies, ou les potagers, les châteaux

maison pour

بها من كل جهة ومن عجيب مواضعها عين الدمع وهو جبل فيه الرياضات والبساتين لا مثل له بسواها قال ابن جزي لو لا خشيت أن أنسب إلى العصبية طلت القول في وصف غرناطة فقد وجدت مكانه ولاكن ما اشتهر اشتهارها لا معنی لاطالة القول فيه ولله در شيخنا ابي بكر محمد بن احد

طويل) ابن شیرین البستي ، نزيل غرناطة حيث يقول ،

ܝܝ݂ܟ الله من غرناطة متب يسر حزبنا او جیرطریدا

منها صاحبي عند ما رای مسارحها بالثلج عدن جليدا

[ocr errors]

(2)

et les vignobles entourent Grenade de tous côtés. Un de ses plus jolis endroits est celui qui est appelé la Fontaine des larmes : c'est une montagne où se voient des potagers et des jardins; aucune autre ville n'en peut vanter la pareille.

Voici ce que dit Ibn Djozay: « Si je ne craignais pas d'être accusé de partialité pour ma patrie, je pourrais, puisque j'en trouve l'occasion, m'étendre beaucoup dans la description de Grenade. Cependant, une ville qui est si célèbre n'a pas besoin qu'on insiste longtemps sur son éloge. Que Dieu récompense notre cheïkh Aboů Becr Mohammed, fils d'Ahmed, fils de Chirin Albosty, ou de la ville de Bost, et fixé à Grenade, lorsqu'il s'exprime en vers, dans ces termes :

Que Dieu garde Grenade, ce lieu de séjour qui réjouit l'homme triste, ou qui protège l'homme exilé!

Mon ami s'est déplu dans cette ville, lorsqu'il a vu ses prairies devenir souvent gelées par la neige.

ah

۱۷

اسماعیل

في القرصان الله من أقدت به

وما خیژثغرلا يكون برودا وجع ذكر سلطانها وكان ملك غرناطة في عهد دخولي اليها السلطان أبو الحجاج يوسف بن السلطان ابن الوليد اسماعیل

بن يوسف بن نصر ولم الله بسبب مرض ابن فرج بن کان به وبعثت إلى والدته الكرة الصالحة الفاضلة بدنانير ذهب ارتفق بها ولقيت بغرناطة بجملة من فضلائها منهم

هتد الجماعة بها الشريف البليغ أبو القاسم محمد الحسيني السبتي ومنهم فقيهها المدرس الخطيب العالم ابو عبد الله محمد بن ابراهيم البياني ومنهم عالمها ومقرئها الخطيب أبو

قاضی

اجد بن

C'est le rhagur, ou la place frontière, dont les habitants sont aidés et secourus par Dieu. Or ce n'est pas le meilleur THAGAR , ou la meilleure bouche, celle qui n'est point fraîche. »

(On voit qu'il y a ici un jeu de mots, car thaghr signific en même lemps frontière, bouche, etc.)

• DU SULTAN DE GRENADE.

Au temps où j'entrai dans cette ville, elle était gouvernée par lè sultan Aboû'l Haddjådj Yoûçuf, fils du sultan Aboû'l Oualid Ismâ'il, fils de Fardj, fils d'Ismâ’il, fils de Yoûçuf, fils de Nasr. Je n'ai pu le voir à cause d'une maladie qui l'affligeait; mais sa mère, la noble, la pieuse et la vertueuse, in'envoya des pièces d'or, qui me furent très-uüles.

Je vis à Grenade plusieurs de ses savants, tels que: 1° le juge de la communion des fidèles en cette ville, le noble, l'éloquent Aboúl Kêcim Mohammed, fils d'Ahmed, fils de Mohammed, de la postérité de Hocaïn, et originaire de Ceuta; 2° son jurisconsulte, le professeur, le savant prédicateur Aboû 'Abdallah Mohammed, fils d'Ibrâhîm Al.. bayyâny, ou de Baena; 3. son savant et son lecteur du Co

[ocr errors]

هد بن

سعید فرج بن قاسم الشهير بابن تب ومنهم قاضي لجماعة نادرة العصر وطرفة الدهر أبو البركات محتد بن

الحرية في تلك الايام ابراهيم الى البلعبع ) قدم عليها من

الفقيه فوقع الاجتماع به في بستان الفقيه أبي القاسم قد

بن عاصم واقنا هنالك يومين الكاتب جليل ابن عبد الله

في ذلك البستان وامتعنا

معهم وليلة قال ابن جني كنت الشيخ ابو عبد الله باخبار رحلته وقيدت عنه أسماء الاعلام الذين لقيهم فيها واستفدنا منه الفوائد العجيبة وكان معنا جملة من وجوه اهل غرناطة منهم الشاعر المجيد الغريب الشأن أبو جعفر اجد بن رضوان بن عبد العظيم إذامی

و

و

ran, on professeur de lecture coranique, le prédicateur Aboll Sa'id Fardj, fils de Kâcim, connu sous le nom d'Ibn Lobb, ou fils de cæur; 4° le kâdhi de la réunion des fidèles, la rareté du temps, la merveille de l'époque, Aboû'l Baracât Mohammed, fils de Mohammed , fils d'Ibrâhîm Assalémy Albala'ba'y. Cedernier venait d'arriver à Grenade, étant parti d'Almeriyyah, ou Almeria. Je me trouvai avec lui et fis sa connaissance dans le jardin du légiste Aboû’l Kâcim Mohammed, fils du légiste et illustre secrétaire Aboû ’Abdallah, fils d'Àssim, où nous restâmes deux jours et une nuit.

Ibn Djozay ajoute ce qui suit : « J'étais avec eux dans ce jardin, où le cheikh Aboû ’Abdallah vous a réjouis par le récit de ses voyages. Dans cette occasion, j'écrivis exactement les noms des personnages illustres qu'il avait vus peudant ses pérégrinations, et nous profitâmes de plus d'une manière de ce qu'il nous a dit d'admirable. Un bon nombre de notables de la ville de Grenade se trouvaient en notre compagnie ; parmi eux était l'excellent poëte, l'individu extraordinaire, Abou Dja'far Ahmed, fils de Rodhouan, Gils d'Abdal'azhîm, de la tribu de Djodhâm. L'histoire de ce

(1)

(2)

وهذا الفتى امره جيب فانه نشأ بالبادية ولم يطلب العم ولا مارس الطلبة ثم انه نبغ بالشعر الجيد الذى يندر وقوعه

(مل) كبار البلغاء وصدور الطلبة مثل قوله یا من اختار وادی منزلا بابه العين التي ترمة

قه الباب شهادی بعدكم فابعثوا طفكم يغلة رجع ولقيت بغرناطة شيخ الشيوخ والمتصوفين بها الفتية ابا على مر بن الشيخ الصالح الولى أبي عبد الله مجتد الحروق واتت أيامها بزاويتة التي خارج غرناطة واكرمني انشت الأكرام وتوجهت معه إلى زيارة الزاوية الشهيرة البركة المعروفة برابطة العقاب والعقاب (2) جبل مطل على خارج غرناطة وبينهما

بن

(3)

[ocr errors]

jeune homme est merveilleuse, car il a été élevé dans le désert, sans étudier la science, sans fréquenter les savants, ni les hommes lettrés. Pourtant, il s'est ensuite fait connaître par des poésies magnifiques, telles qu'en composent rarement les principaux d'entre les hommes éloquents et les chefs des littérateurs. En voici un exemple:

Ô vous qui avez choisi mon cæur pour domicile, sa porte c'est l'æił qui le regardle.

Mon insomnie après votre absence a tenu ouverte cette porte. Or en. voyez vos spectres avec le sommeil

pour

la fermer. . Je visitai encore à Grenade le cheikh des cheikhs, supérieur des souhis, ou religieux contemplatifs dans cette ville, le jurisconsulte Aboù 'Aly ’Omar, fils du cheikh pieux et saint Aboů 'Abdallah Mohammed, Gils d'Almahrouk, ou le brûlé. Je restai quelques jours dans son ermitage, situé au dehors de Grenade, et il m'honora excessivement. Puis j'allai en sa compagnie visiter la zãouiyah célèbre, vénérée du public et appelée Påbilhat Alokáb, ou la station de l'Okáb (aigle noir, etc.). 'Okàb est le nom d'une montagne

[ocr errors]
« PrejšnjaNaprej »