Revue de l'histoire des religions, Kolièina 54

Sprednja platnica
Maurice Vernes, Jean Réville, Léon Marillier, René Dussaud, Paul Alphandéry
Presses Universitaires de France, 1906
Includes "Notices bibliographiques."
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 422 - C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
Stran 162 - ... et quand il sera grand, il n'hésitera pas davantage sur le droit naturel, sur le droit politique, sur le droit des gens, car tout cela sort, tout cela découle avec clarté et comme de soi-même du christianisme. Voilà ce que j'appelle une grande religion : je la reconnais à ce signe, qu'elle ne laisse sans réponse aucune des questions qui intéressent l'humanité (1).
Stran 400 - Réville, est la détermination de la vie humaine par le sentiment d'un lien unissant l'esprit humain à l'esprit mystérieux dont il reconnaît la domination sur le monde et sur lui-même et auquel il aime à se sentir uni1.
Stran 317 - Nous allons donc pouvoir constater en eux, soit au point de vue physique, soit au point de vue moral surtout, les caractères généraux de l'homme et, en particulier, les traits du Japonais primitif.
Stran 262 - ... il nous rendra la vie dans deux jours, le troisième jour il nous relèvera.
Stran 234 - Marti, Die religion des alten testaments unter den religionen des vorderen Orients, zugleich einftthrung in den 'Kurzen hand-kommentar zum alten testament'.
Stran 65 - Nous entendrons dorénavant par religion (définition tout arbitraire, je le répète) les impressions, les sentiments et les actes de l'individu pris isolément, pour autant qu'il se considère comme étant en rapport avec ce qui lui apparaît comme divin.
Stran 135 - Le développement de la pensée religieuse de Luther jusqu'en 1517, d'après des documents inédits.
Stran 39 - VAme en soie, on prendra un coupon de soie blanche, ou, à la rigueur, de toile de coton, long de 7 coudées, et, quand le moribond sera sur le point d'expirer, on placera cette soie sur le creux de son estomac. Après le dernier soupir, on retirera cette soie, et on lui fera des nœuds de façon à figurer une tête, deux mains et deux pieds et à représenter ainsi un homme....
Stran 128 - La discipline de l'arcane, Les origines de la pénitence, La hiérarchie primitive et l'Agape.

Bibliografski podatki