Revue de l'histoire des religions, Kolièina 51

Sprednja platnica
Maurice Vernes, Jean Réville, Léon Marillier, René Dussaud, Paul Alphandéry
Presses Universitaires de France, 1905
Includes "Notices bibliographiques."
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 219 - Questions d'histoire égyptienne étudiées dans le Recueil de travaux relatifs à la philologie et à l'archéologie égyptiennes et assyriennes.
Stran 374 - Quid dicam de Hebionitis, qui Chriatianos se simulant? usque hodie per totas orientis synagogas inter Judaeos (!) haeresis est, quae dicitur Minaeorum et a Pharisaeis nunc usque damnatur, quos vulgo Nazaraeos nuncupant, qui credunt in Christum filium dei natum de virgine Maria et eum dicunt esse, qui sub Pontio Pilato passus est et resurrexit, in quem et nos credimus ; sed dum volunt et Judaei esse et Christiani, nee Judaei sunt nee Christian!.
Stran 121 - ... différents chez les différentes nations ; qu'il y en ait de particuliers pour les Barbares et pour les Grecs, pour les peuples du Nord et pour ceux du Midi. Comme le soleil, la lune, le ciel, la terre et la mer sont communs à tous les hommes, quoique chaque nation leur donne des noms différents, de même...
Stran 182 - Pasteurs, la domination éthiopienne et assyrienne , la conquête persane , la royauté grecque et les mille révolutions de sa vie politique, l'Egypte a passé, pendant ces cinq mille ans, par maintes vicissitudes de vie morale et intellectuelle.
Stran 182 - Est-ce de la religion égyptienne de la quatrième dynastie, ou de la religion égyptienne de l'époque ptolémaïque? Est-ce de la religion populaire ou de la religion sacerdotale? de la religion telle qu'on l'enseignait à l'école d'Héliopolis ou de la religion telle que la concevaient les membres de la Faculté de théologie thébaine? Entre le premier tombeau memphite portant le cartouche d'un roi de la troisième dynastie, et les dernières pierres gravées à Esnéh sous César Philippe l'Arabe,...
Stran 87 - Si El, nom appellatif, c'est-à-dire s'appliquant à la nature divine, a pu devenir un nom personnel, c'est donc que la nature divine était à ce moment considérée comme unique, et si d'autre part c'est un nom personnel qui est devenu le nom commun pour désigner tout ce qui participe à la nature divine, c'était donc derechef qu'on donnait à cette personne divine toute la plénitude de la divinité.
Stran 76 - ... la reconnaissance d'un pouvoir ou de pouvoirs qui ne dépendent pas de nous; 2° un sentiment de dépendance à l'égard de ce ou de ces pouvoirs ; 3° l'entrée en relation avec ce ou ces pouvoirs. Si l'on réunit ces trois éléments dans une seule proposition, on peut définir la religion comme la croyance naturelle à un ou à des pouvoirs qui nous dépassent, et à l'égard desquels nous nous sentons dépendants, croyance et sentiment qui produisent chez nous 1° une organisation, 2° des...
Stran 163 - ... dévotion, et nous avons pris bonne note des paroles que notre cher fils, le chevalier Bonnecor, ya ajoutées, pour les expliquer, avec autant de fidélité que de prudence. Afin que nous sachions mieux où vous en voulez venir, nous voulons et vous ordonnons, au nom de notre autorité apostolique, que, nonobstant toute injonction contraire de quelque prélat que ce soit, ou toute constitution de votre ordre, vous ayez à nous envoyer au plus vite l'ouvrage archevêque de Narbonne en...
Stran 193 - LORET, les fêtes tfûsiris au mois de khoiak, dans le Recueil de travaux relatifs à la philologie et à F archéologie égyptiennes et assyriennes, 1882-1884, III, pp.
Stran 192 - ... dans der Urquell, III. 1890, pp. 57-75. Je renvoie également au travail de BUDGE sur le Papyrus de Nesi-Amon et à celui de GOLENISCHEFF sur la stèle Metternich, tous deux cités à propos des livres magiques. On trouvera de nombreuses allusions à des événements mythologiques dans CHABAS, le Calendrier des jours fastes et néfastes de l'année égyptienne. Paris, Maisonneuve, 1870. (Papyrus Sallier IV.) HYMNES. Un grand nombre de chapitres du Livre des Morts sont en réalité des hymnes...

Bibliografski podatki