Slike strani
PDF

وهو يرطب الشعر ويصقله واهل الهند يجعلون في رءوسهم زيت السمسم ويسمونه السيراج ويغسلون الشعر بعده بالطفل فينعم الجسم ويصقل الشعر ويطيله وبذلك طالت حي اهد الهند ومن سكن معهم وكانت مدينة الترمذ القديمة مبنية على شاطئ جيحون فها خربها تنکیر بنیت هاذه الحديثة على ميلين من النهر وكان نزولنا بها بزاوية الشيخ الصالح عزیزان من كبار المشائخ وكرمائهم كثير المال والرباع والبساتين ينفق على الوارد والصادر من ماله وأجمعت قبل وصولي إلى هذه المدينة بصاحبها علاء الملك خذاوند زاده وکتب لي اليها بالضيافة فكانت تحمل الينا ایام مقامنا بها في كل يوم ولقيت

petit vase et se lave la tête avec ce lait, qui rafraîchit les cheveux et les rend lisses. Les habitants de l'Inde emploient pour leurs cheveux l'huile de sésame, qu'ils appellent assiradj (chîrâdj). Après quoi, ils lavent leur tête avec de la terre glaise. Cela fait du bien au corps, rend les cheveux lisses et les fait pousser. C'est par ce moyen que la barbe des habitants de l'Inde et des gens qui demeurent parmi eux devient longue.

L'ancienne ville de Termedh était bâtie sur le bord du Djeihoûn. Lorsque Tenkiz l'eut ruinée, la ville actuelle fut construite à deux milles du fleuve. Nous y logeâmes, dans l'ermitage du vertueux cheïkh 'Azîzân, un des principaux cheikhs et des plus généreux, qui possède beaucoup d'argent, ainsi que des maisons et des jardins, dont il dépense le produit à recevoir les voyageurs. Je joignis, avant mon arrivée dans cette ville, son prince 'Alå elmulc Khodhâwend Zadeh. Il y envoya l'ordre de me fournir les provisions dues à un hôte. On nous les apportait chaque jour, pendant le temps de notre résidence à Termedh. Je rencontrai aussi le

أيضا قاضبها قوام الدين وهو متوجه لرؤية السلطان طرمشیرین وطالب اللاذن له في السفر الى بلاد الهند وسباتی ذكر لقاعی له بعد ذلك ولاخوبه ضياء الدين وبرهان الدين بملتان

سفرنا جميعا إلى الهند وذكر اخويه الاخرين عماد الدین وسيف الدين ولقاءى لهما بحضرة ملك الهند وذكر ولديه وقدومهما على ملك الهند بعد قتل أبيهما وتزويجهما بنتى الوزير خواجه جهان وما جرى في ذلك كله ان شاء الله تعالى ثم أجزنا نهر جيحون إلى بلاد خراسان وسرنا بعد انصرافنا من ترمذ واجازة الوادي يوما ونصف يوم في محراء ورمال لا عمارة بها إلى مدينة بلخ وي خاوية على عروشها غيرعامرة ومن

kâdbi de cette ville, Kiwâm eddîn , qui était en route, afin de voir le sultan Thermachîrîn, et de lui demander la permission de faire un voyage dans l'Inde. Le récit de mon entrevue avec lui et avec ses deux frères, Dhiâ eddîn et Borhân eddîn, à Moltân, et du voyage que nous fîmes tous ensemble dans l'Inde, sera donné ci-dessous. Il sera fait aussi mention, s'il plaît à Dieu, de ses deux autres frères, 'Imâd eddîn et Seïf eddîn, de ma rencontre avec eux à la cour du roi de l'Inde, de ses deux fils, de leur arrivée près du même souverain, après le meurtre de leur père, de leur mariage avec les deux filles du vizir Khodjah Djihân , et de tout ce qui arriva à cette occasion.

Nous passâmes ensuite le fleuve Djeihoûn, pour entrer dans le Khorâ¢ân, et, à compter de notre départ de Termedh et du passage du fleuve, nous marchâmes un jour et demi, dans un désert et des sables où il n'y a aucune habitation, jusqu'à la ville de Balkh, qui est en ruines et inhabitée. Quiconque la voit la pense florissante, à cause de la solidité de sa cons

رواها ظتها عامرة لاتقان بنائها وكانت فخخة فسيحة ومساجدها ومدارسها باقية الرسوم حتى الآن ونقوش مبانيها مدخلة باصبغة اللازورد والناس ينسبون اللازورد إلى خراسان وأنما يجلب من جبال بدخشان التي ينسب اليها الياقوت البدخشی والعامة يقولون البخش وسياتي ذكرها ان شاء الله تعالى وخرب هاذه المدينة تفكيز اللعين وهدم من مسجدها نحو الثلث بسبب كنز ذکرله أنه تحت سارية من سواريه وهو من احسن مساجد الدنيا وأفسحها ومسجد رباط الفتح بالمغرب يشبهه في عظم سواريه ومسجد بلخ أجمل منه في سوى ذلك ،

حكاية ذكرلى بعض أهل التاريخ أن مسجد بلخ بنته امراة

truction. Elle a été jadis considérable et étendue. Les vestiges de ses mosquées et de ses collèges subsistent encore, ainsi que les peintures de ses édifices, tracées avec de la couleur d'azur. Le vulgaire attribue la production de la pierre d'azur (lapis lazuli) à la province de Khorâ¢ân ; mais on la tire des montagnes de Badakhchân, qui ont donné leur nom au rubis badakhchy, ou, comme l'appelle le vulgaire, Albalakhch a rubis balais ». Cette contrée sera mentionnée ciaprès, s'il plaît à Dieu.

Le maudit Tenkîz a dévasté Balkh et a démoli environ le tiers de sa (principale) mosquée, à cause d'un trésor qui, à ce qu'on lui avait rapporté, était caché sous une colonne de ce temple. C'est une des plus belles et des plus vastes mosquées du monde. La mosquée de Ribâth alfeth (Rabat), dans le Maghreb, lui ressemble par la grandeur de ses colonnes; mais celle de Balkh est plus belle sous les autres rapports.

ANECDOTE.

Un homme versé dans la science de l'histoire m'a raconté que la mosquée de Balkh a été construite par une femme,

كان زوجها أميرا ببخ لبني العباس پستي داود بن على فاتفق أن الخليفة غضب مرة على أهل بلخ حادث احدثوه فبعث اليهم من يغرمهم مغرما فادحا فما بلغ إلى بلخ أني نساؤها وصبيانها إلى تلك المراة التي بنت المسجد وي زوج أميره وشكوا حالهم وما لحقهم من هذا المغرم فبعثت إلى الأمير الذي قدم برسم تغريمهم بثوب لها مرصع بالجوهر قمته أكثر ما أمر بتغريمه فقالت له اذهب بهذا الثوب إلى الخليفة فقد أعطيته صدقة عن أهل بلخ لضعف حالهم فذهب به إلى الخليفة والقى الثوب بين يديه وقص عليه القصة فاخجل الخليفة وقال أتكون المراة اكرم مقا وأمره برفع المغرم عن اهل

dont le mari, appelé Dâoûd, fils d'Aly, était émir ou gouverneur de Balkh pour les Abbâcides. Il advint que le khalife se mit un jour en colère contre les habitants de Balkh, à cause d'une action qu'ils avaient commise. Il envoya dans leur ville quelqu'un chargé de leur faire payer une amende considérable. Lorsque cet officier fut arrivé à Balkh, les femmes et les enfants de la ville se rendirent près de cette femme dont il a été question plus haut comme ayant construit la mosquée, et qui était l'épouse de leur émir. Ils se plaignirent à elle de leur situation et de l'amende qui leur était imposée. Elle envoya à l'émir, qui était venu pour lever sur eux cette taxe, un vêtement brodé de perles, à elle appartenant, et dont la valeur surpassait la somme que l'émir avait reçu l'ordre de leur faire payer. Elle lui dit, en même temps : « Porte ce vêtement au khalife, car je le donne comme une offrande en faveur des habitants de Balkh, à cause de leur triste situation, » Cet émir alla trouver le khalife, jeta le vêtement devant lui et lui raconta ce qui s'était passé. Le khalife fut honteux, et dit : « Est-ce que cette

بلخ وبالعودة البها ليرة للمرأة ثوبها وأسقط عن اهل بلخ خراج سنة فعاد الامير الى بلخ وات منزل المراة وقص عليها مقالة الخليفة ورد عليها الثوب فقالت له أوقع بصر الخليفة على هذا الثوب قال نعم قالت لا البس ثوبا وقع عليه بصر غیر ذی محرم متى وأمرت ببيعه فبني منه المسجد والزاوية ورباط في مقابلته مبني بالكان وهو عامر حتى الآن وفضل من الثوب مقدار

لثه فذكر انها أمرت بدفنه تحت بعض سواری المسجد ليكون هنالك متيشرا أن احتيج البه خرج فأخبرتنکیر بهاذه الحكاية فامر بهدم سوارى المسجد فهدم منها نحو الثلت ولم

femme sera plus généreuse que nous? » Il ordonna à l'émir de dispenser de l'amende les habitants de Balkh, et de retourner dans cette ville, afin de rendre à la femme du gouverneur son vêtement. En outre, il remit aux Balkhiens le tribut d'une année. L'émir revint à Balkh, se rendit à la demeure de la femme du gouverneur, lui répéta ce qu'avait dit le khalife, et lui rendit le vêtement. Elle lui dit: « Est-ce que l'æil du khalife a fixé cet habillement ? » Il répondit : « Oui. » « En ce cas, reprit-elle, je ne revêtirai point un habit sur lequel est tombé le regard d'un homme qui n'est pas au nombre de ceux dont le mariage avec moi est défendu (père, frère, fils, etc.). » Elle ordonna de le vendre, et c'est avec le prix qu'on en retira que furent bâtis la mosquée, l'ermitage et un caravansérail situé vis-à-vis de la mosquée, et construit avec les pierres appelées keddhân « moellons ». Ce dernier est encore en bon état. Il resta un tiers du prix du vêtement; et on raconte que cette femme ordonna d'ensevelir cette somme sous une des colonnes de la mosquée, afin qu'on pût s'en servir en cas de besoin.

Tenkîz fut instruit de cette histoire; il ordonna de renverser les colonnes de la mosquée. Environ le tiers fut

« PrejšnjaNaprej »