Société de l'histoire de France, Kolièina 144

Sprednja platnica
La Société, 1868
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Vsebina

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 33 - Li larges cuens se tourna devers Ertaut , et li dist : « Sire vilains, vous ne dites mie voir, de ce que vous dites que je n'ai mais que donner; si ai vous-meismes. — Et tenez, sire chevaliers, car je le vous doing, et si le vous garantirai*.
Stran 200 - Diex donne grant don et grant grace au chevalier cresD tien que il seuffre* estre vaillant de cors, et que il seuffre en son servise en li gardant de pechié mortel; et celi qui ainsi se demeinne doit l'on appeler preudome, pour ce que ceste proesse li vient* dou 1.
Stran 78 - E j'avoie * ceinte ; si me couvint traire l'espée qui estoit à mon cheval : et quant il vit que j'oz m'espée traite, si tira son glaive à li et me lessa. F Quant* je et mi chevalier venimes hors de l'ost...
Stran 66 - Gis fleuves est divers de toutes autres rivières; car quant plus viennent les autres rivières aval, et plus y chiéent de petites rivières et de petiz ruissiaus; et en ce flum n'en chiet nulles : ainçois avient ainsi que il vient touz en un chanel jusques en Egypte, et lors giete de li sept branches, qui s'espandent parmi Egypte. Et quant ce vient après la saint-Remy, les sept rivières s'espandent par le païs et cuevrent les terres...
Stran 262 - B merci Dieu* ! ne je ne vueil chose dire ne mettre en mon livre de quoy je ne soie certeins. Si parlerons de nostre saint roy sanz plus, et dirons ainsi, que après ce que il fu arrivez à Thunes, devant le chastel de Carthage, une maladie le prist dou flux dou...
Stran 16 - Va-t'en! doit-on dire à l'ennemi; tu » ne me tempteras jà à ce que je ne croie fermement touz » les articles de la foy; mais se tu me fesoies touz les » membres tranchier, si vueil je vivre et morir en cesti
Stran 183 - Et lors dist li roys au maistre que il se levast et que il feist lever touz ses frères; et si fist-il. « Or vous agenoilliés et m'amendés ce que vous* y estes alei contre ma volentei.
Stran 251 - B assise, devant touz, et clers et lais, chevaliers et serjans, jà soit ce que il aient juré devant nous; à ce que il doutent à encorre...
Stran 46 - Quant* li marinier virent ce, ils furent tuit esbahi, et nous distrent que nos neis estoient en grant peril; car nous estiens devant la terre aus Sarrazins de Barbarie. Lors nous dist uns preudom prestres que on appeloit doyen de Malrut, car il...

Bibliografski podatki