Journal asiatique

Sprednja platnica
Société asiatique., 1870
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 121 - Câlidâsa, publié pour la première fois sur un manuscrit unique de la Bibliothèque du Roi, accompagné d'une traduction française, de notes philologiques, critiques et littéraires, et suivi d'un appendice, par AL Chézy. Paris, i83o. Jn-/i°, avec une planche; 2/1 fr. CHRONIQUE GÉORGIENNE, traduite par M. Brosset. Paris, Imprimerie royale, i83o. Grand in-8°; 9 fr.
Stran 79 - Sénousi (i), dont l'influence sur l'Afrique musulmane a été si profonde. Mais le grand service que nous rendent nos confrères d'Algérie est d'avoir découvert tout ce monde touareg ou libyque, tout ce monde qui n'est ni punique, ni romain, ni vandale, ni byzantin, ni arabe, ni turc, qui est le monde africain même, conservé jusqu'à nos jours, à travers toutes les dominations étrangères, par les idiomes kabyle et touareg, par l'alphabet tifinag, par les inscriptions libyques, par des institutions...
Stran 77 - Sahara de Constantine et de Tunis a été le théâtre depuis quatre siècles environ. On y voit parfaitement la vie des nomades du Souf, et surtout l'histoire de ces Troud, dont les aventures rappellent la vie des anciens Arabes décrite dans le Kitâb-el-Aghâni. Un fait bien remarquable, c'est l'indifférence religieuse où étaient tombées ces populations vers le seizième et le dix-septiè.
Stran 81 - Comptes rendus de l'Académie des inscriptions, 1868, p. 241-243. une critique plus avancée. En pareille matière, on ne peut trop se défier des étymologies apparentes, des coïncidences fortuites de son; il faut procéder par une méthode organique, par des lois solidement établies. Que si, pour éclairer le sujet, on y mêle la question des monuments mégalithiques, entendus au sens des celtomanes, la craniologie, la théorie, les races blondes, les origines gauloises, il est à craindre qu'on...
Stran 74 - Fi-1-Akmam (le bouton de Rosé), conte des .Mille et une Nuits, traduit de l'arabe et publié complet pour la première fois par G. Rat. Toulon, 1869. in-8, br. 1 50 ANNUAIRE DE L'ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES (section des sciences historiques et philologiques) année 18115 : Calendrier.
Stran 92 - ... Géographique de l'Asie centrale offrant par ordre alphabétique, les transcriptions en caractères mandchoux et chinois, des noms géographiques donnés en langue nationale de chaque contrée, accompagnées de notices extraites ou traduites des ouvrages chinois et autres ouvrages originaux de l'Orient musulman ; le tout publié, annoté et orné de cartes levées sur les originaux, par les soins de M. Jules Thonnelier, Membre de la Société asiatique de Paris.
Stran 7 - Sur quelques épitaphes Libyques et Latino-Libyques, pour faire suite à mes trois mémoires sur des épitaphes libyques et à ma nouvelle analyse de l'inscription libycopunique de Thugga.
Stran 506 - ... préoccupation des docteurs qui se sont chargés de cette tâche si ardue était bien différente de celle qui, peu de temps après Mohammed, engagea aussi les Arabes «à se créer un système de ponctuation. Ces derniers n'avaient d'autre souci que celui de la ponctuation grammaticale pour le texte du livre sacré qui venait de leur être révélé. Les trois voyelles, accompagnées de quelques autres signes secondaires, suffisaient complètement pour atteindre ce but. On distinguait ainsi...
Stran 124 - ASIATIC RESEARCHES, or Transactions of thé Society instituted in Bengal, for inquiring into thé history, thé antiquities, thé arts, sciences and literature of Asia.
Stran 44 - ... inscription alphabétique que l'on possède. En voyant , vers l'an 880 avant JG, un usage si développé de l'écriture chez l'une des peuplades sémitiques qui paraissent avoir eu la destinée la plus obscure, on se convainc que l'usage de l'écriture alphabétique était déjà fort ancien au dixième siècle chez les peuples de la Syrie méridionale; que même ces peuples avaient déjà des littératures, des annales, de longs textes écrits, ainsi que le supposaient, du reste, certains passages...

Bibliografski podatki