Tuḥfat al-nuẓẓār fī gharāʾ ib al-amṣār wa-ʿajāʾ ib al-asfār

Sprednja platnica
C. Defremery, Beniamino Raffaello Sanguinetti
Impr. nationale, 1874
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 77 - Lorsque tu craindras pour lui , jette le dans la mer. » (Coran, xxvm , 6. Dieu s'adresse à la mère de Moïse.) Dans ces mots il a appelé le Nil Yemm , ce qui veut dire la même chose que bahr (mer). On lit dans la tradition véridique que le Prophète de Dieu arriva, lors de son voyage nocturne, au Lotus placé à l'extrême limite du paradis, et qu'il vit sortir de ses racines quatre fleuves, dont deux jaillissaient à x-Il ji yULUJl ûl JU
Stran i - ... intime de la société musulmane, de ses usages et de ses superstitions. Sous ce rapport peu d'écrivains peuvent être comparés au voyageur infatigable dont nous entreprenons de publier, pour la première fois , la longue et curieuse relation. L'ouvrage d'Abou Abd Allah Mohammed , plus connu sous le nom d'Ibn Batoutah , a pris , depuis plus de quarante ans, un rang honorable dans l'histoire de la géographie au moyen âge. On sait que les célèbres voyageurs Seetzen et Burckhardt ont, les...
Stran 52 - Kiblah (la Mecque), puis dans celle du Yémen; puis il me transportait dans l'orient, après quoi il passait du côté du midi; puis il volait au loin vers l'orient, s'abattait sur une contrée ténébreuse et noirâtre, et m'y abandonnait. Je fus étonné de cette vision et je me dis: «Si le cheïkh m'interprète mon songe, il est vraiment tel qu'on le dit.
Stran 167 - Nâcir, avec lesquelles il atteint les ennemis qui cherchent à lui échapper en se rendant dans l'Irak, ou ailleurs. Ils ont une solde; et quand le sultan veut envoyer l'un d'eux pour assassiner un de ses ennemis, il lui donne le prix de son sang; et s'il se sauve après avoir accompli ce qu'on exigeait de lui , cette somme lui appartient; s'il est tué, elle devient la propriété de ses fils.
Stran 236 - C'est un des plus grands villages de Damas; il a une mosquée cathédrale vaste et admirable, et une fontaine d'eau de source. Du reste, la plupart des villages de Damas possèdent des bains , des mosquées principales, des marchés, etles habitants sont dans leurs localités sur le même pied que ceux de la ville.
Stran 77 - Le Nil d'Egypte l'emporte sur tous les fleuves de la terre par la douceur de ses eaux, la vaste étendue de son cours et la grande utilité (dont il est pour les populations riveraines). Les villes et les villages se succèdent avec ordre le long de ses rivages. Ils n'ont vraiment pas leurs pareils dans toute la terre habitée. On ne connaît pas un fleuve dont les rives soient aussi bien cultivées que celles du Nil. Aucun autre fleuve ne porte le nom de mer (bahr). Dieu très-haut a dit : « Lorsque...
Stran 69 - Caire douze mille porteurs d'eau qui se servent de chameaux, et trente mille mocdris (loueurs de bêtes de charge); que l'on y voit sur le Nil trente-six mille embarcations appartenant au sultan et à ses sujets, lesquelles ne font qu'aller et venir, remontant le fleuve vers le Sa'îd ou le descendant vers Alexandrie et Damiette, avec toutes sortes de marchandises et de denrées d'un débit avau/» fl «^m t UÛ viJLJ u J t_>j UJl o (.y-; jy.
Stran 30 - ... d'Alexandrie, se trouve l'étonnante colonne de marbre que l'on voit à l'extérieur de la ville, et qui porte le nom de Colonne des piliers. Elle est située au milieu d'une forêt de palmiers, et on la distingue de tous ces arbres à son élévation prodigieuse. Elle est d'une seule pièce, artistement taillée, et on l'a dressée sur des assises en pierres carrées qui ressemblent à d'énormes estrades. On ne sait pas comment elle a été érigée en cet endroit, et on ne connaît pas d'une...
Stran vi - II est ainsi , observe un savant géographe , le premier des voyageurs qui ont pénétré dans le centre de l'Afrique , parmi ceux dont la relation est parvenue jusqu'à nous... Ibn Batoutah a traversé l'Afrique dans deux sens différents, du nord au sud et de l'est au nord-ouest.
Stran 44 - Pour lui tout est égal : celui qui cache son discours et celui qui le proclame tout haut, celui qui s'enveloppe dans la nuit et celui qui se produit au grand jour. 12. Tout homme a des anges qui se succèdent sans cesse , placés devant lui, derrière lui ; ils veillent sur lui par ordre du Seigneur. Dieu ne changera point ce qu'il a accordé aux hommes, tant qu'ils ne le changeront pas les premiers, ce qu'ils possèdent de bien en mal. Quand il veut les punir, rien ne peut lui faire obstacle ;...

Bibliografski podatki