Slike strani
PDF
ePub
[ocr errors]

SE R M E N T.
E

jure folemnellement que j'exécuterai et remplirai fidélement " et sans partialité, suivant mes meilleures connoillances; la charge et les devoirs d'un Inspecteur et Examinateur de farine, suivant le vrai sens et intention d'une ordonance de cette Province, intitulée, Ordonance qui défend l'exportation de Farine non * marchande, ainsi que le faux Tare fur les Quarts de Farine et de Biscuit.

Ainsi DIEU ME SOIT EN AIDE." IX. Qu'aucun Inspecteur n'achetera ni ne fera acheter aucune farine condamnée par lui même, ou par aucun autre Inspecteur, comme non marchande, fous peine d'une amende de trente livres courants..

X. Que fi aucun Inspecteur, à la demande qui lui sera faite de se rendre pour examiner de la farine (et qui ne sera point dans ce tems occupé à en examiner) néglige ou retarde de procéder à tel examen, dans l'espace de trois heures après la demande faite, le dit Inspecteur qui négligera ou refulera, paiera pour chaque telle contravention l'amende d'une somme de quarante ihellings.

XI. Que quiconque contrefera aucune marque ci-dessus, et qui en marquera aucun quart de farine, ou qui en vuidera aucun marqué par l'Inspecteur, comme ci-dessus, afin d'y mettre d'autre farine pour vendre ou exporter, sans auparavant avoir òté la dite marque, paiera pour telle contravention séparément, une amende d'une somme de cent livres courants.

XII. Que toutes et chacune peines et amendes qui pourront être encourrues et infligées par cette ordonance, pourront être poursuivies et perçues sur plainte ou information dans aucune des Cours des Plaidoiers Communs de sa Majesté en cette Province, dont la moitié sera paiée au Receveur-général, au profit de la Majesté, et l'autre moitié au dénonciateur ou poursuivant. (Signé)

HENRY HAMILTON. Statué et Ordonné par la fusdite autorité et passé en Confeil sous le Sçeau Public de la Pro

vince, en la Chambre du Conseil au Château St. Louis en la ville de Québec, le trentiéme jour d'Avril, dans la vingt-cinquieme année du Règne de notre Souverain Seigneur GEORGE Trois par la Grace de Dieu, Roi de la Grande Bretagne de

France, et d'Irlande, Défenseur de la foi, &c. &c. &c. et de l'année de notre Seie í gneur mil fept cens quatrevingt-cinq.

Par ordre de Son Honneur le Lieutenant-gouverneur,

(Signé) Alex. GRAY, A, C, L, C. Traduit par ordre de Son Honneur le Lieutenant-gouverneur,

F. J. CUGNET, S: F.

CA P. VII. .

ORDONNANCE Qui continue une Ordonnance passée le neuvieme jour de Mars, dans la vingtieme année du règne de sa Majesté, intitulée, “ Ordonance qui établit les honoraires,”

[Expiré.]

AP

CA P. VIII.

AN ORDINANCE For further continuing an Ordinance made the twenty-third day of April, in the seventeenth year of his Majesty's Reign, intituled, “ An Ordinance

to impower the Commissioners of the Peace to regulate the Police of the Towns of Quebec and Montreal, for a limited time.

[Expired.]

ANNO VI CES IMO SE X TO

GEORGII III. REGIS

СА Р. І.

Α Ν Ο R. DIN A NC Ε For further continuing an Ordinance made the twenty-ninth day of March

in the feventeenth year of his Majesty's Reign, intituled, “ An Ordinance “ for regulating thic Militia of the Province of Quebec, and rendering it “ of more general utility towards the preservation and security thereof."

[Expired.]

CA P. II.

AN ORDINANCE For further continuing an Ordinance made the ninth day of March in the twentieth year of his Majelly's Reign, intituled, “ An Ordinance for the regulation and eliablilliment of fees.”

[Expired.]

CA P. III.

AN ORDINANCE
For further continuing an Ordinance made the ninth day of March,

the twentieth year of his Majelly's Reign, intituledd, 66 An Ordinance for re

gulating all such persons as keep Horses and Carriages so let and hire for the accommodation of Travellers, commonly called and known by " the name of Mailres de Poste." [Expired.)

ANNO

CA P. VIII.

ORD ON AN C E Qui continue une Ordonance passée le vingt-troisieme jour d'Avril dans la

dix-septieme Année du régne de fa Majesté, intitulée, - Ordonance qui “ autorise les Commissaires de Paix à régler la Police dans les Villes de Québec et de Montréal pour un tems limité.”

[Expiré.]

ANNO VICESIMO SEXTO

GEORGII III. R E G I S.

CA P.

I.

O R D O N A N C E Qui continue une Ordonance passée le vingt-neuvieme Jour de Mars, dans la dix-septieme année du régne de fa Majesté, intitulée, “Ordonance qui

régle les milices dans la Province de Québec, et qui les rend d'une plus grande utilité pour la conservation et lureté d'icelle.

[Expiré.]

CA P. II.

OR DO NA N C E Qui continue une Ordonance passée le neuvieme jour de Mars dans la vingtieme année du régne de sa Majesté, intitulée, “ Ordonnance qui établit les Honoraires."

[Expiré.]

[blocks in formation]

Ο R D Ο Ν Α Ν C E Qui continue une ordonance passée le neuvieme jour de Mars dans la vinga

tieme année du régne de la Majefié, intitulée, “ Ordonance qui régle “ tous les particuliers qui tiendront des Chevaux et voitures de lovage,

pour la comodité des voiageurs, vulgairement appellés et conus fous le
nom de Maitres de Pofte.
[Expiré.]

ANNO

[blocks in formation]

Vide Prov. Stat. 34 Geo. I.I. c. 6o

Preamble.

jurors in crimi. mal causės.

CA P. I.

AN OR DIN ANCE
To regulate the proceedings, in certain cases, in the Court of King's Bench,

and to give the subject the benefit of Appeal from Large Fines.
WHI

HEREAS it is difficult to find jurors in the towrs of Quebec and Montreal,

who are proprietors of freehold, It is enacted by His Excellency the Gover

nor and Legislative Council, that in all inquests and trials by jury in criminal cases, Qualification of

it shall be no good challenge or exception that the juror is not a freeholder, if such juror, being otherwise qualified, is in the actual poffeffion of lands, tenements, or real cftate, charged with, and paying an annual rent of fifteen pounds or upwards, and upon any such inquest or trial the defect of the pannel in petty jurors, so qualified, may be supplied, as often as it happens, by a tales, as in other ordinary cases, at the discretion of the court, in such manner as the said court shall adjudge proper, to give the party prosecuted, in any criminal cause, jurors for his trial, one half of whom, at the least, may in the judgment of the court, be competently skilled in the language

of his defence, if the same be either the English or French language. Be it also enacTermoench the ted by the same authority, that the terms thereof be limited to ten days from the first mited to ten days. day inclusive, and that the return days in the terms be such as the said court shall by

rule or order fix and appoint. And if it shall so happen that offenders brought up icole fred from ned from very remote distances of the Western Country in the district of Montreal, or the mote distances of witnesses may not arrive in time for the trials, while the Court is sitting at Montreal, Montreal, to be then the bodies of the prisoners and their causes may be carried to Quebec, and be brought down to there proceeded in, to trial, judgment and execution, as fully to all intents and

pur in certain caseseposes as the same might have been had in the said district of Montreal, and by a jury

of the same, and the witnesses be as compellable to attend at Quebec as they were before to appear at Montreal, and new recognizances may be taken for that purpose accordingly,

And inasmuch as his Majesty in his great grace to the subject, has been pleased to Appical countrie fignify it to be his royal pleasure, that appeals be admitted to himself in privy coun. from large fines. cil in all cases of fines imposed for misdemeanors, provided the fines so imposed

amount to, or exceed the sum of one hundred pounds fterling, the appellant first giving good security that he will effe&tually prosecute the fame and answer the condemnation, if the sentence, by which such fine was imposed in this province, be affirmed: Be it therefore enacted by the same authority, that as often as such case may happen, the execution, and all proceedings in the nature of execution, shall be stayed, as to such fine, whenever such security shall be offered by recognizance filed for that purpose, and that whenever a doubt shall arise concerning the fufficiency of the security, it shall be deemed to be valid, and stay execution, unless the governor or commander in chief for the time being, shall in twenty days from the filing of the said recognizance, certify in writing to the court his disapprobation of the security so offered, and so toties quoties, until sufficient security fhall be given in manner aforesaid.

DORCHESTER.

ANNO VICESIMO SEPTIMO

GEORGII III. REGIS.

34 Gco:III. c. 6.

Préambule,

ous criminelles,

Termes de la Cour du Banc de Roi limités à dix

С А Р 1.

Ο R D Ο Ν Α Ν C E Qui régle les formes de procéder, dans de certains cas, en la Cour du Banc Vide Stat. Prov,

du Roi, et qui donne au sujet le bénéfice d'apel de fortes amendes. TANT dificile de trouver des Jurés dans les Villes de Québec et de Montréal, qui

soïent propriétaires de biens fonds, il est ftatué par son Excellence le Gouverneur et Conseil Légiilatif, que dans toutes enquêtes et tous procés pardevant un corps Qualification

des Jures en actide Jurés, dans les cas criminels, on ne pourra point récuser ni excepter un Juré, párcequ'il ne sera point propriétaire de biens fonds, si toutefois tel Juré a les autres qualités réquises, et s'il posséde actuellement des terres, maisons ou immeubles chargés avec et païant quinze livres de Lojer annuel, ou au-dessus; et que dans toutes telles enquétes ou tels procès, ce qui manquera de la liste des petits Jurés, ainsi qualifiés, pourra être suplée, aussi souvent qu'il arrivera, par d'autres, comme dans d'autres cas ordinaires à la discrétion de la Cour, dans telle maniére qu'elle le jugera convenable, de donner à la partie poursuivie, dans toutes actions criminelles, des Jurés, sur son procès, dont moitié au moins entendront compétemment, au jugement de la Cour, la langue dans laquelle fa défense est dressée, soit en langue Anglaise ou Française.

Qu'il soit aussi statué par la même autorité, que les termes de la dite Cour seront limités à dix jours, à compter du premier jour inclusivement, et que les jours du retour dans les termes seront tels que la dite Cour les aura fixé et nommé par régle ou juis. ordre, et que dans les cas, où il arriverait, que les criminels amenés d'endroits éloi- Criminels et té. gnés, à l'ouest du païs dans le district de Montréal, ou que les témoins ne puissent arriver pour leurs procès, dans le tems que la Cour fiégera à Montréal, alors les Montreal, feront prisonniers et leurs procès seront transmis à Québec, où il sera procédé aux procès, Ju- pour leurs proçčo gemens et Exécutions aussi pleinement, à tous égards, comme s'il avoit été procédé dans le district de Montréal, et par un corps de Jurés d'icelui, et les témoins seront obligés de comparaitre à Québec, ainsi qu'ils l'etoient avant, de le faire à Montréal, et contcil de fortes il pourra être pris de nouvelles reconnoissances à cet effet.

Et comm'il a plu à fa Majesté de fa grace spéciale, envers ses sujets de signifier, qu'il est de son plaisir Roğal, que les apels soient interjettés à lui même dans son Confeil privé, dans tous les cas d'amendes infligées pour délits, pourvû que telles amendes montent à ou excédent la somme de Cent livres sterling, en par l'apellant donnant premiérement bonne caution, qu'il poursuivra effectivement le dit apel, et qu'il répondra du montant de la condamnation, si la sentence qui inflige telle amende est confirmée.

Qu'il soit, à ces causes, ftatué par la dite autorité, qu'aussi souvent que tel cas pourra arriver, l'exécution et toutes procédures de nature d'exécution, seront luspen

pour telles amendes, toutefois que tel caution sera offert par reconuoissance enfi. lée à cet égard, et que lorsqu'il s'élévera un doute sur la sufisance du caution, il sera censé valide, et l'exécution suspendue, à moins que le Gouverneur ou le Commandant en Chef, pour lors, ne certifie par Ecrit à la Cour, dans vingt jours de la dite recon

moins éloignés dans le dittrict de

en certains cas.

Anendes.

noillance

dues

« PrejšnjaNaprej »