Histoire de la conquête de l'Angleterre par les Normands: de ses causes et de ses suites jusqu'à nos jours, en Angleterre, en Ecosse, en Irlande et sur le continent, Kolièina 3

Sprednja platnica
F. Didot, 1825
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 146 - Le cadavre se trouvait déjà déposé dans la grande église de l'abbaye, en attendant le jour de la sépulture, lorsque le comte Richard apprit par le bruit public * la mort de son père.
Stran 145 - Le roi d'Angleterre , sentant son mal s'aggraver, se fit transporter à Chinon , où , en peu de jours , il tomba dans un état voisin de la mort. A ses derniers moments , on l'entendait proférer des paroles entrecoupées , qui faisaient allusion à ses malheurs et à la conduite de ses fils : « Honte , s'écriait-il , honte à un roi vaincu ! Maudit soit le » jour où je suis né, et maudits de Dieu soient les fils que je laisse...
Stran 118 - Henri voulut goûter quelque temps le plaisir de la vengeance, en traitant avec dérision l'homme qui s'était fait craindre de lui, et s'était vanté de ne pas le craindre. « Bertrand, lui dit-il, vous qui prétendiez n'avoir en aucun temps besoin de la moitié de votre sens, sachez que voici une occasion où le tout ne vous ferait pas faute. — Seigneur, répondit l'homme du Midi, avec l'assurance habituelle que lui donnait le sentiment de sa supériorité d'esprit, il est vrai que j'ai dit...
Stran 118 - Bertrand d'un ton grave, il m'a failli le jour où « le vaillant jeune roi votre fils est mort ; ce jour-là j'ai perdu le « sens et la raison 5. » Au nom de son tils , qu'il ne s'attendait nullement à entendre prononcer, le roi d'Angleterre fondit en larmes, et s'évanouit. Quand il revint à lui, il était tout changé ; ses projets de vengeance avaient disparu, et il ne voyait plus dans l'homme qui était en son pouvoir que l'ancien ami du fils qu'il regrettait. Au lieu de reproches amers...
Stran 242 - Des traces de ce long souvenir, dans lequel s'anéantit pour le peuple anglais le souvenir même de l'invasion normande, subsistent encore aujourd'hui. On trouve dans la province d'York, à l'embouchure d'une petite rivière, une baie qui, sur toutes les cartes modernes, porte le nom de Robin Hood ; et...
Stran 233 - ... baronage anglo-normand visita la forêt de Sherwood, dans cette même forêt vivait un homme qui était le héros des serfs, des pauvres, et des petits, en un mot de la race anglo-saxonne.
Stran 236 - ... dans le grand pillage de la conquête. Quoique ennemis des riches et des puissants, ils ne tuaient point ceux qui tombaient entre leurs mains , et ne versaient le sang que pour leur propre défense. Leurs coups ne tombaient guère que sur les...
Stran 386 - Un pêcheur disait à des voyageurs : « Je ne « connais guère que quatre ou cinq personnes « qui parlent breton, et ce sont de vieilles gens « comme moi, de soixante à quatre-vingts ans; « tout ce qui est jeune n'en sait plus un mot.
Stran 501 - fut honoré du même titre que la reconnaissance » populaire avait décerné à ceux qui, au temps de » l'invasion normande , s'étaient dévoués pour la « défense du pays : on donnait à Simon , comme à » eux, le nom de défenseur des indigènes. L'on di...
Stran 144 - Quelques moments après, Richard s'approcha du lit, et demanda à son père le baiser de paix en exécution du traité. Le roi le lui donna avec un air de calme apparent; mais au moment où Richard s'éloignait, il entendit son père murmurer à voix basse : « Si seulement « Dieu me faisait la grâce de ne point mourir « avant de m'être vengé de toi...

Bibliografski podatki