Revue de l'histoire des religions, Kolièina 37

Sprednja platnica
Maurice Vernes, Jean Réville, Léon Marillier, René Dussaud, Paul Alphandéry
Presses Universitaires de France, 1898
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 340 - Je le suis. Et vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel.
Stran 76 - Aerecura ; ce pourrait être aussi les dédicants. issus d'un dieu chthonien et nocturne, que le conquérant romain appelle Dispater, et non Pluto, sans doute parce que, dans Dispater, l'idée de paternité est indiquée à côté de la nature infernale. Or si, dans l'ensemble des monuments de l'art gallo-romain, on en cherche qui rappellent le type des dieux infernaux des peuples classiques, on trouve les images du dieu au maillet, et l'on ne trouve que celles-là. Si l'on en fait abstraction, que...
Stran 190 - Le droit musulman expliqué. Réponse à un article de M. Ignace Goldziher. . . . paru dans le Byzantinische Zeitschrift II, 2, p.
Stran 151 - Christ, habile homme (car c'était un faiseur de miracles), qui prêchait aux hommes avides de nouveautés; et il séduisit beaucoup de Juifs et aussi beaucoup d'Hellènes. Bien que Pilate, sur la dénonciation des premiers d'entre nous, l'eût condamné à la croix, ceux qui l'avaient aimé au début...
Stran 157 - Étudier la géographie de la Syrie, de la Mésopotamie et des régions voisines d'après les auteurs syriaques, en consultant de préférence les Chroniques, les Actes des martyrs et ceux des conciles nesloriens.
Stran 175 - ... sont comme la mère du Livre, et d'autres qui sont métaphoriques *. Ceux dont le cœur dévie de la vraie route courent après les métaphores, par envie du désordre et par envie de l'interprétation ; mais il n'ya que Dieu qui en connaisse l'interprétation. Les hommes d'une science solide diront : Nous croyons en ce livre , tout ce qu'il renferme vient de notre Seigneur. Oui, il n'ya que les hommes doués d'intelligence qui réfléchissent.
Stran 442 - L'Abrégé des Merveilles, trad. de l'arabe d'après les manuscrits de la Bibliothèque Nationale de Paris, par CARRA DE VAUX, Paris, XLII. (P. 61.) ... Une île proche du Zâbag; il s'y dresse une montagne dite montagne du feu, d'où sort, le jour, de la fumée; la nuit, de la flamme ; personne ne peut en approcher. (P.
Stran 317 - ... ôtent pas qu'ils ne le sachent réciter de mémoire. Le jour de la fête, étant entré chez le juge, et ayant vu ses enfants enchaînés, je lui dis : Est-ce que tu ne les mettras pas en liberté ?» Il répondit: « Je ne le ferai que lorsqu'ils sauront par cœur le Coran.
Stran 317 - Est-ce que tu ne les mettras pas en liberté ? » II répondit : « Je ne le ferai que lorsqu'ils sauront par cœur le Coran. » Un autre jour, je passai devant un jeune nègre, beau de figure, revêtu d'habits superbes, et portant aux pieds une lourde chaîne. Je dis à la personne qui m'accompagnait : « Qu'a fait ce garçon ? Est-ce qu'il...
Stran 77 - Silvain. C'est un dieu gaulois resté sans images jusqu'à la conquête, et auquel on a prêté, à l'époque romaine, un type plastique inspiré de celui de Sérapis, mais avec quelques attributs différents de ceux du dieu gréco-oriental, attributs conformes à une tradition mythologique spéciale que nous ignorons.

Bibliografski podatki