Histoire de France: depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1789, Kolièina 12

Sprednja platnica
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 429 - Prince firent déclaration au Parlement, à la chambre des Comptes et à la cour des Aides, que vu l'éloignement du cardinal Mazarin, ils...
Stran 505 - Richelieu le titre de grand-maître, chef et surintendant général de la navigation et commerce de France.
Stran 242 - Etat, pour que ces discours eussent pu l'offenser; qu'elle avait seulement regretté que le sieur Savaron se fût dispensé des respectueux devoirs dus par son ordre à celui de la noblesse, non comme étant les cadets, cette qualité présupposant même sang et même vertu, mais comme relevant de la noblesse et devant tenir cet honneur à grande vanité. De Mesmes avait, bien plus encore que Savaron , piqué au vif l'orgueil des nobles. Le 26 novembre, la noblesse en corps alla se 1.
Stran 495 - Qu'il ne lui sera jamais dit , proposé , ou suggéré aucun conseil de la part de qui que ce soit , dont il ne donne avis à Sa Majesté, jusques à ne lui taire point les moindres discours qu'on tiendra pour lui donner des ombrages du Roi et de ses conseils...
Stran 32 - Majesté doit mettre en considération qu'autant qu'il ya de divers climats, régions et contrées, autant semble-t-il que Dieu les ait voulu diversement faire abonder en certaines propriétés, commodités, denrées, matières, arts et , métiers spéciaux et particuliers, qui ne sont point communs, ou pour le moins de telle bonté aux...
Stran 178 - Ravaillac avait fait appeler le greffier du parlement et lui avait dicté une déposition, que cet homme aurait écrite volontairement d'une manière illisible. Le testament de Ravaillac n'aurait point été annexé aux dossiers du procès et serait tombé, par diverses circonstances, entre les mains de la famille Joli de Fleuri. M. de...
Stran 254 - Dieu seul , il n'ya puissance en terre , quelle qu'elle soit, spirituelle ou temporelle, qui ait aucun droit sur son royaume, pour en priver les personnes sacrées de nos Rois...
Stran 59 - J'ai vécu sans nul pensement , Me laissant aller doucement A la bonne loi naturelle : Et si m'étonne fort pourquoi La mort osa songer à moi Qui ne songeai jamais à elle.
Stran 32 - disait-il, « de divers climats, régions « et contrées, autant semble-t-il que Dieu les ait voulu « diversement faire abonder en certaines propriétés, « commodités, denrées, matières, arts et métiers spé...
Stran 254 - Que pour arrêter le cours de la pernicieuse doctrine qui s'introduit depuis quelques années contre les rois et puissances souveraines, établies de Dieu...

Bibliografski podatki