Revue des deux mondes, Kolièina 1;Kolièina 84

Sprednja platnica
Au Bureau de la Revue des deux mondes, 1850
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 837 - Majesté se résolut de me donner en même temps et l'entrée de ses conseils , et grande part en sa confiance pour la direction de ses affaires...
Stran 52 - Assez longtemps nous avons poursuivi la liberté à travers les voies de la servitude. Nous voulions être libres avec la morale des esclaves. Non, la statue de la liberté n'a point l'intérêt pour base, et ce n'est pas à la philosophie de la sensation et à ses petites maximes qu'il appartient de faire les grands peuples. Soutenons la liberté française encore mal assurée, et chancelante au milieu des tombeaux et des débris qui nous environnent, par une morale qui l'affermisse à jamais...
Stran 71 - ... l'objet certain de tous les mouvements de l'histoire, et nous donne la vue distincte et assurée de la vraie société dans son éternel idéal. Oui, il ya une société éternelle, sous des formes qui se renouvellent sans cesse. De toutes parts on se demande où va l'humanité. Tâchons plutôt de reconnaître le but sacré qu'elle doit poursuivre. Ce qui sera peut nous être obscur : grâce à Dieu , ce que nous devons faire ne l'est point. Il est des principes qui subsistent et suffisent à...
Stran 544 - Etre rouge ce soir, blanc demain; ma foi, non. Je veux, quand on m'a lu, qu'on puisse me relire. Si deux noms, par hasard, s'embrouillent sur ma lyre, Ce ne sera jamais que Ninette ou Ninon.
Stran 844 - France n'a pas un voisin sur lequel elle n'ait gagné des places ou des batailles; s'ils ont quelques gouttes de sang français dans les veines et quelque amour pour la gloire de leur pays, pourront-ils lire ces choses sans s'affectionner à lui ; et, à votre avis, l'aimeront-ils ou l'estimeront-ils moins, à cause que de son temps les rentes sur...
Stran 61 - La raison est en quelque sorte le pont jeté entre la psychologie et l'ontologie, entre la conscience et l'être ; elle pose à la fois sur l'une et l'autre; elle descend de Dieu , et s'incline vers l'homme; elle apparaît à la conscience comme un hôte qui lui apporte des nouvelles d'un monde inconnu dont il lui donne à la fois et l'idée et le besoin. Si la raison était personnelle , elle serait de nulle valeur et sans aucune autorité hors du sujet et du moi individuel.
Stran 165 - II faisait un temps de décembre, Vent froid, fine pluie et brouillard; Et là je vis, spectacle étrange, Échappés du sombre séjour, Sous la bruine et dans la fange, Passer des spectres en plein jour. Pourtant c'est la nuit que les ombres, Par un clair de lune allemand...
Stran 728 - Cl*mbrai, que j'honore comme il le mérite, et que je prie de tout mon cœur de m'excuser. Il me faut huit jours pour écrire une méchante lettre, peu à peu, deux ou trois lignes à la fois, et le morceau à la bouche : hors de ce temps-là , qui dure fort peu , la débilité de mon estomac est telle , qu'il m'est impossible d'écrire quelque chose qui se puisse lire. Voyez, je vous supplie, Monsieur, en quoi je vous peux servir en cette Ville, et commandez-le à celui qui est de toute son âme,...
Stran 727 - ... paralytique, plein d'infirmités de toutes sortes, étranger et sans amis, car en cette Ville il ne s'en trouve point. Voilà l'état auquel je suis réduit : vous pouvez vous imaginer combien il est affligeant. On me prêche la patience, qui est, dit-on, le remède à tous maux; je la prends, comme une médecine qui ne coûte guère , mais aussi qui ne me guérit de rien.
Stran 821 - J'ai honte , Sire, de vous dire les termes qui, de nouveau, nous ont offensés ; ils comparent votre Etat à une famille composée de trois frères; ils disent l'ordre ecclésiastique être l'aîné, le nôtre le puîné, et eux les cadets, et qu'il advient souvent que les maisons ruinées par les aînés sont relevées par les cadets. En quelle misérable condition sommes-nous tombés si cette parole est véri table I...

Bibliografski podatki