Morceaux choisis des auteurs modernes: à l'usage de la jeunesse: with a translation of the new and difficult words and idiomatic phrases which occur in the work

Sprednja platnica
D. Appleton & Company, 1848 - 341 strani
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 118 - Vous avez raison," dit le roi ; et il mangea un morceau de pain et but un verre de vin. Il était une heure ; Hacker frappa à la porte : Juxon et Herbert tombèrent à genoux. " Relevez-vous, mon vieil ami," dit le roi à l'évêque en lui tendant la main. Hacker frappa de nouveau : Charles fit ouvrir la porte. " Marchez," ditil au colonel, "je vous suis.
Stran 119 - Majesté de les ranger sous son bonnet," répondit l'homme en s'inclinant. Le roi les rangea avec l'aide de l'ôvêque. . . "J'ai pour moi," lui dit-il, en prenant ce soin, "une bonne cause et un Dieu clément.
Stran 119 - dit-il en la montrant au peuple. Un long et sourd gémissement s'éleva autour de Whitehall; beaucoup de gens se précipitaient au pied de l'échafaud pour tremper leur mouchoir dans le sang du roi. Deux corps de cavalerie, s'avançant dans deux directions différentes, dispersèrent lentement la foule. L'échafaud demeuré solitaire, on enleva le corps ; il était déjà enfermé dans le cercueil ; Cromwell voulut le voir, le considéra attentivement, et soulevant de ses mains la tête, comme pour...
Stran 319 - Ce vieillard avait sur la tête une calotte rouge et était enveloppé dans une vaste robe de chambre, portait des bas de soie pourprée, et n'était rien moins qu'Armand Duplessis, cardinal de Richelieu.
Stran 4 - The vocabulary of new and difficult words and idiomatic phrases is also more conveniently arranged for reference, and considerably enlarged ; while the whole has undergone thorough revision, with a view to accuracy in every particular ; and the orthography has been made to conform to that of the Dictionary of the Academy and the usage of modern writers.
Stran 121 - Ce n'est donc point à de doucereuses galanteries, à de mesquines intrigues, à de sales aventures, que Walter Scott voue son talent. Averti par l'instinct de sa gloire, il a senti qu'il fallait quelque chose de plus à une génération qui vient d'écrire de son sang et de ses larmes la page la plus extraordinaire de toutes les histoires humaines.
Stran 340 - Chrysostome, un Ambroise, un Augustin font entendre la plus pure morale et la plus haute éloquence. Leur génie seul est debout, dans la décadence de l'empire. Ils ont l'air de fondateurs, au milieu des ruines. C'est qu'en effet ils étaient les architectes de ce grand édifice religieux, qui devait succéder à l'empire romain.
Stran 124 - Après le roman pittoresque, mais prosaïque, de Walter Scott, il restera un autre roman à créer, plus beau et plus complet encore selon nous. C'est le roman, à la fois drame et épopée, pittoresque mais poétique, réel mais idéal, vrai mais grand, qui enchâssera Walter Scott dans Homère.
Stran 184 - Si on les irrite, ils marchent ensemble droit à l'ennemi, et l'attaquent de front, sans s'informer d'autre chose. Aussi, par la ruse, on en vient aisément à bout ; on les attire au combat quand on veut, où l'on veut, peu importent les motifs; ils sont toujours prêts, n'eussent-ils d'autre arme que leur force et leur audace.
Stran 62 - ... de flatteurs qui accompagnent mon char de triomphe ? Sera-ce donc toujours la voix de mon frère qui me criera : ' César, n'oublie pas que tu dois mourir !' Voyons, Lucien, veux-tu marcher dans ma route ?" ''Comment Votre Majesté l'entend-elle?

Bibliografski podatki