Recueil de chants historiques francaise: XVIe siècle

Sprednja platnica
Charles Gosselin, 1842 - 616 strani
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 573 - Charmante Gabrielle, Percé de mille dards, Quand la gloire m'appelle A la suite de Mars, Cruelle départie!
Stran 573 - CHARMANTE Gabrielle, Percé de mille dards, Quand la gloire m'appelle Sous les drapeaux de Mars , Cruelle départie , Malheureux jour!
Stran 12 - François, pour la victoire qu'il avoit euë sur les Suisses, il n'y avoit celuy qui ne regardast si son espée tenoit au fourreau, et qui ne se haussast sur les orteils pour se rendre plus bragard et de la riche taille.
Stran 179 - Chastellard, non content et plus que forcené d'amour, y retourna pour la seconde fois, ayant oublié sa première faute et son pardon. Alors la reyne, pour son honneur, et à ne donner occasion à ses femmes de penser mal, voire à son peuple s'il le sçavoit, perdit...
Stran 457 - En disant ces parolles, Luciabel y vint AVec sa compagnie Qui l'emporte au matin. Tu ne l'entends, etc. 12 Pour servir compagnie A sa mère Catin. Vous aurez veu la vie, Vous en voyez la fin. Tu ne. l'entens, etc. 15 Nous prions Dieu pour l'âme De l'heureux jacobin, Qu'il reçoive son âme En son trosne divin.
Stran 285 - LE CONVOI DU DUC DE GUISE. Qui veut ouïr chanson? (Bis.) C'est du grand duc de Guise; Et bon bon bon bon, Di dan di dan bon, C'est du grand duc de Guise!
Stran viii - Il ya z'un pommier doux, — Tout doux ! Trois belles princesses, — Vole, mon cœur, vole ! — Trois belles princesses — Sont couchées dessous, etc. Est-ce donc la vraie poésie, est-ce la soif mélancolique de l'idéal qui manque à ce peuple pour comprendre et produire des chants dignes d'être comparés à ceux de l'Allemagne et de l'Angleterre ? Non, certes ; mais...
Stran 223 - Vois en bierre et cercueil, Qui en mon doux printemps Et fleur de ma jeunesse, Toutes les peines sens...
Stran 527 - Pour obéir à sa garde. 17 Mais d'aussi loing il respond A celuy qui le semond ; Tu ne m'auras à ta guise Car quatre chevaux j'advise.
Stran 224 - Si en quelque séjour, Soit en bois ou en prée, Soit sur l'aube du jour Ou soit sur la vesprée, Sans cesse mon cœur sent Le regret d'un absent.

Bibliografski podatki