Slike strani
PDF
ePub

Doch sind die in Corfu und Syra aufgestellten Agentien 1878 der österreichisch-ungarischen Gesellschaften zur Umladung und Weitervermittlung (sowohl bei der Uebernahme als bei der Abfertigung) solcher geschlossener Pakete berechtigt, welche zwischen den österreichisch-ungarischen Postämtern in der Türkei und Egypten einerseits und den Postämtern der österreichisch-ungarischen Monarchie andererseits unmittelbar ausgewechselt werden.

Es versteht sich, dass die Bestimmungen der Absätze I und II des gegenwärtigen Artikels weder auf die von den Agenten der österreichisch-ungarischen Gesellschaften untereinander und mit ihren Central-Verwaltungen in OesterreichUngarn, noch auf die von den Regierungs-Organen Seiner k. und k. Apostolischen Majestät in den griechischen Häfen untereinander und mit ihrer Regierung gewechselten DienstCorrespondenzen Anwendung finden.

Dieselbe Beschränkung hat bezüglich der Dienst-Correspondenz der griechischen Schiffsagenten untereinander und mit ihren Central-Verwaltungen, sowie der Dienst-Correspondenz der griechischen Regierungs-Organe in den Häfen der österreichisch-ungarischen Monarchie untereinander und mit ihrer Regierung Anwendung zu finden.

Die Capitäne der zur Beförderung der Correspondenzen beider Verwaltungen verwendeten Paketboote werden darüber wachen, dass kein Brief durch ihre Schiffsmannschaft oder durch die Reisenden heimlich befördert werde, und werden der berufenen Stelle allfällige Uebertretungen anzeigen.

Artikel XII. Die Verwaltungen der vertragschliessenden Theile werden die Form der Abrechnung feststellen und alle anderen zur genauen Durchführung des gegenwärtigen Vertrages dienenden Massregeln treffen.

Es versteht sich, dass die oberwähnten Massnahmen von den betheiligten Verwaltungen abgeändert werden können, sobald sie im gemeinsamen Einverständnisse dies für nöthig erkennen.

Artikel XIII.
Der gegenwärtige Vertrag soll am 1. Jänner 1879 zur
Ausführung gelangen und bis Ende des Jahres 1883 Giltigkeit
haben.

Nach Ablauf dieses Zeitraumes wird er von Jahr zu Jahr in Kraft bestehen, bis einer der beiden vertragschliessenden Theile dem anderen ein Jahr im Vorhinein die Absicht kund

1878 gegeben haben wird, seine Wirksamkeit aufzuheben, oder bis ein neuer Vertrag an dessen Stelle tritt.

Vom Tage der Ausführung des gegenwärtigen Vertrages erlischt der zwischen dem österreichischen Kaiserthume und dem Königreiche Griechenland am 5./17. April 1867 abgeschlossene Postvertrag.

Artikel XIV. Dieser Vertrag soll ratificirt und die Ratifications-Urkunden sollen sobald als möglich in Athen ausgetauscht werden.

Urkund dessen haben die Bevollmächtigten den gegen; wärtigen Vertrag unterzeichnet und demselben ihre Insiegel beigedrückt.

Geschehen in doppelter Ausfertigung zu Athen am 4./16. December 1878. (L. S.) Dubsky m. p.

(L. S.) Coumoundouros m. p.

Nos visis et perpensis conventionis hujus articulis, illos omnes et singulos ratos hisce gratosque habere declaramus, Verbo Nostro Caesareo Regio spondentes, Nos ea omnia, quae in illis continentur, fideliter executioni mandaturos esse.

In quorum fidem majusque robur praesentes ratihabitionis Nostrae tabulas manu Nostra signavimus sigilloque Nostro appresso muniri jussimus.

Dabantur in Imperiali Urbe Nostra Vienna die octava mensis Aprilis anno Domini millesimo octingentesimo septuagesimo nono, Regnorum Nostrorum vero trigesimo primo.

Franciscus Josephus m. p.

L.S

Andrissy m. P.
Ad mandatum Sacrae Caesareae et Regiae Apostolicae Majes-

tatis proprium:
Guilelmus liber baro a Konradsheim m. p.,

Consiliarius aulicus ac ministerialis.

Kundmachung des Postvertrages mit Griechenland. H.- Minist.

Z. 18401. Der vorstehende Postvertrag wird nach erfolgter Zustimmung der beiden Häuser des Reichsrathes hiemit kundgemaeht.

Wien, den 17. Juni 1879.

1135.

1878

17 décembre 1878. Accession du Chili à l’union postale universelle.

(Archives du ministère Imp. et R. des affaires étrangères.) Le Conseil fédéral suisse au ministère Imp. et R. des affaires

étrangères à Vienne : En conformité de l'article 18 de la convention de Paris du 1er juin 1878, concernant l'Union postale universelle, le Conseil fédéral suisse a l'honneur d'informer Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères d'AutricheHongrie :

1° que la République du Chili a déclaré, par voie diplomatique, adhérer à cette convention, et conséquemment aussi au règlement d'exécution y relatif;

20 que le Gouvernement suisse, conformément à l'ar-
ticle 18 précité, s'est entendu avec le représentant de la Ré-
publique du Chili, M. le Ministre plénipotentiaire et Envoyé
extraordinaire de ce Etat à Paris, sur les points suivants :
a) La République du Chili percevra, comme équivalents, en

conformité de l'article IV du règlement d'exécution à la
convention de Paris, concernant l'Union postale uni-
verselle :
pour 25 centimes : 5 centavos,
10

: 2 centavos,
5

:1 centavo.
b) Quant à la part contributive aux frais du bureau inter-

national des postes (art. XXVIII du règlement d'exécution
précité), la République du Chili sera dans la 5° classe.
Le conseil fédéral saisit etc.

Au nom du Conseil fédéral suisse :
Le Président de la Confédération: Le Chancelier de la Confédération:
Schenk.

Schiess.

[ocr errors]
[ocr errors]

»

[ocr errors]

1136.

18 décembre 1878. Ordonnance du ministère Imp. R. du commerce concernant les correspondances à destination ou de provenance

du Pérou.

(P. V. Bl. 1878, Nr. 72.) Correspondenzen nach und aus Peru. H. Minist, Z. 36655.

Nach einer Mittheilung des Postdepartements in Bern *, der geschäftsführenden Verwaltung der allgemeinen Postunion, ist der für den 1. October d. J. angezeigt gewesene Beitritt

X. Recueil.

66

1878 von Peru zum Allgemeinen Postvereine thatsächlich nicht

erfolgt, und wird Peru erst vom 1. April 1879 an dem Weltpostvereine auf Grund des Pariser Vertrages ddo. 1. Juni d. J. angehören.

Correspondenzen nach und aus Peru unterliegen daher von nun an bis zu dem genannten Termine denselben Taxen und Versendungsbedingungen, wie vor dem 1. October 1878.

Hieron werden die k. k. Postämter mit Bezug auf die hierortige Verordnung vom 5. September 1878, Z. 25100, betreffend den Beitritt von Peru zum allgemeinen Postvereine (P. V. BI. vom Jahre 1878, S. 259), zur Darnachachtung in die Kenntniss gesetzt.

aux

et

* V. la circulation ci-jointe de la confédération suisse.

Berne, le 27 septembre 1878. L'administration des postes suisses a proposé, par circulaire des 10 et 24 juin 1878, à toutes les administrations de l'Union générale des Postes, d'admettre dans l’L'nion, dès le ler octobre de cette année, la République du Pérou mêmes conditions que

l'ont été les colonies françaises l'Inde britannique, c'est-à-dire aux conditions de l'arrangement signé à Berne, le 27 janvier 1876. Cette proposition n'a soulevé aucune objection dans le délai de six semaines prévu par l'article 17 du traité de Berne, du 9 octobre 1874. L'entrée du Pérou dans l'Union devait en outre, aux termes du même article, être consacrée par un acte diplomatique.

En conséquence, le Conseil fédéral suisse, agissant au nom des membres de l'Union, a échangé à Paris, en date du 24 septembre 1878, avec le Gouvernement de la République du Pérou un acte diplomatique constatant l'adhésion définitive, dès le 1er octobre prochain, du Gouvernement péruvien aux stipulations du traité de Berne, du 9 octobre 1874, ainsi qu'aux dispositions du règlement de détail pour l'exécution du dit traité.

Le Conseil fédéral suisse a l'honneur de remettre avec la présente note à Son Excellence Monsieur le Ministre des Affaires étrangères d'Autriche-Hongrie etc. etc. le texte de cet acte**, dont un des originaux destiné au Conseil fédéral suisse, en sa qualité de représentant des membres de l'Union, est et demeure déposé aux archives de la Confédération suisse. Le Conseil fédéral saisit cette occasion etc. etc.

Au nom du Conseil fédéral suisse: Le Chancelier de la Confédération:

Le Vice-Président: Schiess

Hammer.

** L'Administration générale des Postes suisses ayant proposé par circulaire des 10 et 24 jnin 1878, à tous les membres de l'Union générale des Postes, d'admettre dans l'Union la République du Pérou aux mêmes conditions que l'ont été les Colonies françaises et l'Inde anglaise, c'est-à-dire aux conditions de l'arrangement signé à Berne le 27 janvier 1876, et aucune objection contre cette proposition n'ayant été proposée dans le délai de six semaines prescrit par l'article 17, paragraphe 6 du Traité de Berne du 9 octobre 1874,

les Soussignés, dûment autorisés à cet effet, constatent par le présent acte diplomatique l'adhésion définitive, dès le 1er octobre 1878, du Gouvernement

péruvien aux stipulations du Traité concernant la création d'une.Union générale 1878 des Postes, conclu à Berne, le 9 octobre 1874, ainsi qu'aux dispositions du règlement de détail pour l'exécution du dit Traité.

Fait en double expédition à Paris, le 24 septembre 1878. Pour le Conseil fédéral suisse, au nom Pour le Gouvernement de la Répudes membres de l'Union:

blique du Pérou: L'Envoyé Extraordinaire et Ministre Son Envoyé Extraordinaire et Ministre Plénipotentiaire de Suisse en France:

Plénipotentiaire à Paris : (L. S.) signé Kern.

(L. S.) signé Juan M. de Goyeneche.

1137.

27 décembre 1878. Traité de commerce et de navigation entre l'Autriche

Hongrie et l'Italie.

(R. G. Bl. 1879, Nr. 11.) Handels- und Schifffahrtsvertrag vom 27. December 1878, zwischen

Oesterreich-Ungarn und Italien. (Geschlossen zu Wien am 27. December 1878. Von seiner k. k. apostolischen Majestät ratificirt zu Wien am 28. Jänner 1879 und in den beiderseitigen Ratificationen zu Rom ausgewechseit am

30. Jänner 1879.

Nos Franciscus Josephus Primus, divina favente clementia Austriae Imperator; Apostolicus Rex Hungariae, Rex Bohemiae etc. etc.

Notum testatumque omnibus et singulis, quorum interest, tenore praesentium facimus:

Quum a Plenipotentiariis Nostris atque illis Majestatis Suae Italiae Regis ad promovendas et dilatandas commercii navigationisque relationes inter Utriusque Nostrum ditiones et subditos existentes tractatus die vigesima septima mensis Decembris anni elapsi Viennae initus et signatus fuit tenoris sequentis: (Urtext.)

Sa Majesté l'Empereur d'Autriche, Roi de Bohèine etc., et Roi Apostolique de Hongrie, et

Sa Majesté le Roi d'Italie, animés d'un égal désir d'étendre et de développer les relations commerciales et maritimes entre Leurs Etats, ont résolu deconclure un nouveau Traité à cet effet, et ont nommé pour Leurs Plénipotentiaires:

Sa Majesté l'Empereur d'Autriche, Roi de Bohème etc., et Roi Apostolique de Hongrie,

le Sieur Jules Comte Andrássy de Csik Szent-Király et Kraszna-Horka, Son Conseiller Intime et Feld-Maréchal-Lieutenant dans Ses armées, Son Ministre de la Maison Impériale et des affaires étrangères,

66*

« PrejšnjaNaprej »