Memoires de Jean sire de Joinville: ou, Histoire et chronique du très-chreétien roi Saint Louis

Sprednja platnica
Firmin Didot frères, fils et cie., 1858 - 356 strani
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran cvi - Louis , recueillis et publiés par M. Champollion-Figeac dans la Collection des Documents inédits sur l'histoire de France, publiés par le Ministère de l'Instruction publique; Paris, Didot, 1841, t. I, in-4°. Ces documents sont extraits de manuscrits déposés à la Bibliothèque impériale , où ils sont réunis en un seul recueil , sous le n
Stran 51 - ... lessier, et sailli en la mer, dont il fu en yaue jusques aus esseles. Et ala l'escu au col, et le heaume en la teSte, et le glaive en la main, jusques à sa gent qui eStoient sur la rive de la mer. Quant il vint à terre et il choisi les Sarrazins, il demanda...
Stran 174 - Diex donne grant don et grant grace au chevalier crestien que il seuffre estre vaillant de cors, et que il seuffre en son servise en li gardant de pechié mortel ; et celi qui ainsi se demeinne doit l'on appeler „preudotne", pour ce que ceste proesse li vient dou don Dieu.
Stran 60 - ... et leur sembloit que il y eust grant foison d'arbres en la montaigne en haut ; et disoient que il avoient trouvé merveilles de diverses bestes sauvages et de diverses façons , lyon , serpens , oliphans qui les venoient regarder dessus la riviere de lyaue, aussi comme il aloient à mont.
Stran 241 - Après se fist le saint Roy coucher en un lit couvert de cendre, et mist ses mains sur sa poitrine, et en regardant vers le ciel rendi à nostre Créateur son esperit, en celle hore meismes que le Filz Dieu morut en la croiz.
Stran clxxxii - ... et ainsi refesoient les huissiers de la chambre la royne Marguerite quant la royne Blanche y venoit, pour ce qu'elle -y trouvast la royne Marguerite. Une foiz...
Stran 26 - Si vous mande le roy que se vous ne voulez perdre quanque6 vous avoz ou: royaume de France, que vous ne le faites ; car vous savez que le conte de Bretaingne a pis fait au roi que nul home qui vive.
Stran 207 - Or se gart, fist-il, le roy, puis que il en va en France , que il face tel droiture à son peuple que en retiengne l'amour de Dieu, en tel manière que Dieu ne li toille le royaume de France à sa vie 5.
Stran 34 - ... verroit vengié du conte de La Marche , ou par lui ou par autrui. Et quant mon seigneur Geffroy vit le conte de La Marche...

Bibliografski podatki