Pensées de Pascal

Sprednja platnica
C. Delagrave, 1883 - 624 strani
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Vsebina

ABSTRAITS Tout abstraits de notre so ALLIANCE Dans la nature tout tombe
15
ct Montaigne Apologie p 22
22
Réussir De tous les corps ensemble rance et lignorance savante
56
ANTECARIST Des miracles de lAnte Balle Lhomme qui joue à la balle
63
VAISSEAU On ne choisit pas pour gou fait à lâme 399
75
Sot Un sot qui succède par droit de Théologie Est le centre de toutes
83
DOUTER Lhomme ne peut pas même note 1
89
CONSOLER Peu de chose nous con DANIEr Traduction de plusieurs chapi
94
DROIT DE MÉTHODE Le défaut du droit ENTRETENIR s Et toutes sentre
100
tagne 368 nole
106
LIBERTINAGE Trop grande indépendance Martial Jugement sar ses épigrammes
111
FANTAISIE Distinction de la fantaisie et concupiscence et en la grâce 350
121
PYRRHONISME a Rien ne fortifie plus lo doit pas être perdu et que nous
122
ANTITAèses Les antithèses forcées core placer la balle
123
Duc all nest pas nécessaire parce que elles 16
126
Lieux Il y aes lieux pour dire des ture
128
Fatal Adjectif employé comme beauté Leurs devoirs p XLIX
131
CONTRAIRE Règle des contraires en reli DélasSER Qui lasse hors de propos
134
Cachot Ce petit cachot où il se trouve jourdhui 566
135
Rève Equivaut à la réalité 53 cf 138 SÉANCE Sa séance éternelle à la droi
136
CARDINAL Le Mazarin Voyez De CLOAQUE Closque dincertitude et der
141
Assiette La position dans laquelle on BARREAUX Des Cité comme exemple
153
SUPERBE LA pour lorgueil Une su plus existé que la pomme dor 232
191
Morale 393 note 1 Voyez GRACE la terre est noyé est limage de
199
219 note 5 Le pyrrhonisme est ait des règles aussi sûres pour plaire
219
Supersrition La piété est différente pas mourir et vivre les bêles comme
221
PLAISANT Nous sommes plaisants de Prêtre Est fait prêtre qui veut lêtre
224
ASSURER s Voyant trop pour nier qui est de meilleure maison
225
VÉRITÉ Est une pointe subtile 42 432 Le pyrrhodisme est le vrzi
243
PARLER Sil parlait par esprit ce quil
258
Roseau pensant 22 pole 6
259
FAUTE DE A pour Faute de 131 et les petits 98
260
Folie La puissance des rois fondée sur HéréDITÉ Ce quil faut penser de lhés
408
Chasteté Peu parlent de la chasteté de concupiscence p XLIX cf
411
Symétrie En qnoi elle consiste et doù Unité LEglise est à la fois unité
412
ATHÉES Les athées doivent dire des Bien Pour les philosophes 288 sou
419
cest
422
Force La justice et la force 85 86 Histoire Idée de lhistoire universele
429
COUVREUR La coutume fait les cou lait point être deviné
430
Point Hypothèse dun point se mou ment vrais
432
ATHÉISME Marque de force desprit bien Dispute du souverain bien 433
433
Ecoulement 362 note 2
448
CREVER les yeux Nous crever les yeux Dévotion Différence énorme entre la dévotion et la bonté
449
SALOMON Voyez JOB SALOMON DE S1 Discussion dun si de lÉcriture
458
LIRE Mahomet en défendant de lire MATHÉMATIQUE LA
465
est JésusChrist
469
Chercher Consoletoi tu ne me cher Conducteur Ton conducteur cesi
471
Honnête Homme Ce que cest 90 cf Dieu
480
CHIEK Ce chien est à moi disaient
491
PORTRoyal Le PortRoyal craint 519
519
AGAMEMNON Voyez Trore
523
77 Judas Les évangélistes ninvectivent
540
VICTOIRE Voyez Combat tendue 545546
545
Mots Diseur de bons mots mauvais etc
565
MOURIR On moun 1 seul il faut donc
584
agréablement 42 Crimés a Bien que ma vie passée ait été Dextre Mopter au ciel et seoir à
594
Inconstance et bizarrerte 461 note 2 jour du jugement
598
et
606
Agitation 431 note 5
609
lordre des sens lordre
613
MAHOMET Les soldats de Mahomet assi
616
INCONTRADICTION Nest pas marque de Juifs Paroles dures contre eux 238
617
PARTI Les pariis ou la règle des partis Pied Sujet dune singulière prosopopée
622
lhistoire de la vérité 378 Excom ETas In On est toujours en état
623

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 267 - Tous les corps ensemble, et tous les esprits ensemble, et toutes leurs productions, ne valent pas le moindre mouvement de charité ; cela est d'un ordre infiniment plus élevé.
Stran 392 - Le dernier acte est sanglant, quelque belle que soit la comédie en tout le reste. On jette enfin de la terre sur la tête, et en voilà pour jamais.
Stran 317 - Le Dieu des Chrétiens ne consiste pas en un Dieu simplement auteur des vérités géométriques et de l'ordre des éléments ; c'est la part des païens et des épicuriens. Il ne consiste pas seulement en un Dieu qui exerce sa providence sur la vie et sur les biens des hommes, pour donner une heureuse suite d'années à ceux qui l'adorent ; c'est la portion des Juifs. Mais le Dieu d'Abraham, le Dieud'Isaac, le Dieu de Jacob...
Stran 173 - Pesons le gain et la perte, en prenant croix que Dieu est. Estimons ces deux cas : si vous gagnez, vous gagnez tout ; si vous perdez, vous ne perdez rien.
Stran 20 - L'homme n'est qu'un roseau, le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser : une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt ; et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien.
Stran 36 - Le plus grand philosophe du monde, sur une planche plus large qu'il ne faut, s'il ya au-dessous un précipice, quoique sa raison le convainque de sa sûreté, son imagination prévaudra. Plusieurs n'en sauraient soutenir la pensée sans pâlir et suer.
Stran 178 - Vous voulez aller à la foi, et vous n'en savez pas le chemin ; vous voulez vous guérir de l'infidélité, et vous en demandez...
Stran 21 - Il est dangereux de trop faire voir à l'homme combien il est égal aux bêtes, sans lui montrer sa grandeur. Il est encore dangereux de lui trop faire voir sa grandeur sans sa bassesse. Il est encore plus dangereux de lui laisser ignorer l'un et l'autre. Mais il est très avantageux de lui représenter l'un et l'autre.
Stran liv - ... leur étendue; car qui n'admirera que notre corps, qui tantôt n'était pas perceptible dans l'univers, imperceptible lui-même dans le sein du tout, soit à présent un colosse, un monde, ou plutôt un tout, à l'égard du néant où l'on ne peut arriver?
Stran 131 - Quand on voit le style naturel ', on est tout étonné et ravi; car on s'attendait de voir un auteur, et on trouve un homme...

Bibliografski podatki