Slike strani
PDF
ePub
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

Préface.

[ocr errors]

Ce terme,

[ocr errors]

L'extérieur de notre Recueil est resté à peu près le même, depuis 1791 où G. Fr. de Martens le fonda. Il y a longtemps que nous songions à des améliorations sous ce rapport. Les amis de notre collection avaient souvent exprimé le désir de lui voir un format plus grand et des types plus nets. Mais pour réaliser ce

réaliser ce voeu il convenait d'attendre que le Recueil fût parvenu à un terme où commencerait, pour ainsi dire, une nouvelle époque de sa vie.

il nous semble l'avoir atteint à présent que les derniers Volumes touchent à nos jours et que nous avons publié les Tables générales chronologique et alphabétique, qui résument tout le passé de l'ouvrage.

Ce nouveau Volume le premier se produit dans la nouvelle forme que nous avons adoptée. Elle nous permettra de donner aux lecteurs dans le même nombre de

pages

à peu près le double de la matière qu'auparavant. La continuation de notre ouvrage dorénavant n'aura plus d'autre titre que celui de Nouveau Recueil Général. Nous en ouvrons par le présent Volume la deuxième Série.

Nous accompagnons tout document publié d'un renvoi à la source d'où il dérive. On pourra ainsi en cas de doute recourir aux documents primitifs et contrôler l'authenticité que nous revendiquons pour nos textes.

Nous reproduisons autant que possible des textes authentiques, c'est à dire publiés par les Gouvernements signataires. Malheureusement les publications officielles sont très - souvent loin de fournir tous les renseignements désira

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

bles. Ainsi il y a des Gouvernements qui ne publient les Traités que dans la langue de leur pays sans indiquer si ce sont des textes originaux ou des traductions. Quant aux Traités conclus effectivement en deux langues, quelques Gouvernements ne publient que l'un des textes, sans nous avertir qu'il y en a un autre. Bien des fois les publications officielles n'offrent pas la date de l'échange des ratifications, qui très-souvent est d'un intérêt majeur parceque la durée du Traité en dépend. Enfin beaucoup de documents importants, tels que Procès-verbaux, Déclarations, Traités politiques, ne sont pas publiés du tout officiellement. A l'exception des Parliamentary Papers anglais il n'y a aucune publication officielle qui réponde à tous les désirs légitimes. C'est par ces raisons qu'en beaucoup de cas nous nous voyons forcés de recourir aux publications non-officielles de Traités ou d'en appeler à la bienveillance des Gouvernements eux-mêmes.

Pour conserver au Recueil son caractère d'authenticité nous éviterons à l'avenir autant que possible de donner des traductions non-officielles. Toute traduction n'est qu'un pisaller; dès que l'interprétation d'un Traité est douteuse, la connaissance de l'original devient indispensable. C'est pourquoi nous reproduirons quelque fois les textes originaux dans des langues dont la connaissance est moins répandue, par exemple des textes italiens et espagnols.

L'espace plus étendu dont nous disposerons dorénavant nous permettra plus souvent que par le passé de reproduire les deux textes des Traités conclus dans deux langues.

Les Traités contenus dans le présent Volume pour la plupart appartiennent à l'époque postérieure au grand conflit entre l'Allemagne et la France.

Elle a produit peu de Traités politiques mais d'autant plus de Traités consacrés aux oeuvres de la paix, au développement du commerce et du bien-être des nations.

1. ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE, MEXIQUE. Traité

pour fixer les limites des territoires respectifs et pour l'exécution et la modification du Traité du 2 février 1848*);

signé à Mexico, le 30 décembre 1853**).
Treaties and Conventions. Rev. Ed. 1873. p. 575.

Texte anglais.
In the name of Almighty God.

The Republic of Mexico and the United States of America, desiring to remove every cause of disagreement which might interfere in any manner with the better friendship and intercourse between the two countries, and especially in respect to the true limits which should be established, when, notwithstanding what was covenanted in the treaty of Guadalupe Hidalgo in the year 1848, opposite interpretations have been urged, which might give occasion to questions of serious moment: To avoid these, and to strengthen and more firmly maintain the peace which happily prevails between the two republics, the President of the United States has, for. this purpose, appointed James Gadsden, Envoy Extraordinary and Minister Plenipotentiary of the same near the Mexican Government, and the President of Mexico has appointed as Plenipotentiary »ad hoc« his excellency Don Manuel Diez de Bonilla, cavalier grand cross of the national and distinguished order of Guadalupe, and Secretary of State and of the office of Foreign Relations, and Don José Salazar Ylarregui and General Mariano Monterde, as scientific commissioners, invested with full powers for this negociation; who, having communicated their respective full powers, and finding them in due and proper form, have agreed upon the articles following:

Art, I. The Mexican Republic agrees to designate the following as her true limits with the United States for the future: Retaining the same dividing line between the two Californias as already defined and established, according to the 5th article of the treaty of Guadalupe Hidalgo, the limits between the two republics shall be as follows: Beginning in the Gulf of Mexico, three leagues from land, opposite the mouth of the Rio Grande, as provided in the fifth article of the treaty of Guadalupe Hidalgo; thence, as defined in the said article, up the middle of that river to the point where the parallel of 31° 47' north latitude crosses the same; thence due. west one hundred miles, thence south to the parallel of 31° 20° north

*) V. N. R. G. XI. 387 (traduction allemande); XIV. 7 (texte anglais et espagnol).

**) En anglais et en espagnol. Les ratifications ont été échangées à Washinge ton, le 30 juin 1854. Nouv. Recueil Gén, 20 S. 1.

А

« PrejšnjaNaprej »