Essais orientaux

Sprednja platnica
A. Lévy, 1883 - 279 strani
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Izbrane strani

Vsebina

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 265 - Un et l'espérance dans la justice à venir. L'observation superficielle n'a vu souvent dans ce livre que le radotage d'une casuistique raffinée, d'une superstition raisonnante et subtile : elle n'a pas aperçu le principe de vie qui était là, et qui a fait que la pensée juive a pu, grâce à lui, traverser, sans s'éteindre, la nuit intellectuelle du moyen âge : à savoir, la conscience profonde que le culte n'est point tout le Judaïsme, qu'il n'en est que le signe externe et passager, symbole...
Stran 211 - Réville, est la détermination de la vie humaine par le sentiment d'un lien unissant l'esprit humain à l'esprit mystérieux dont il reconnaît la domination sur le monde et sur lui-même et auquel il aime à se sentir uni1.
Stran 164 - Étoiles du matin, ce mot triste et charmant! La plus faible de vous, quand Dieu vous a créées, A voulu traverser les plaines éthérées, Pour chercher le soleil, son immortel amant. Elle s'esT: élancée au sein des nuits profondes. Mais une autre l'aimait elle-même; — et les mondes Se sont mis en voyage autour du firmament".
Stran 125 - ... été le premier, Zeus est le dernier, Zeus le maître de la foudre ; Zeus est la tête, Zeus est le centre, c'est de Zeus que toutes choses sont faites : Zeus est le mâle, Zeus est la femelle immortelle, Zeus est la base et de la terre et du ciel étoile ; Zeus est le souffle des vents, Zeus est le jet de la flamme indomptable, Zeus est la racine de la mer, Zeus est le soleil et la lune. . . Tout cet univers s'étend dans le grand corps de Zeus... ' De même la Perse, quoiqu'elle ait en général...
Stran 275 - Pour la première fois, cette pensée se trouve en accord, et non plus en lutte, avec la conscience de l'humanité. Le Judaïsme qui, dès sa première heure, a toujours été en guerre avec la religion dominante, que ce fût celle de Baal, de Jupiter ou du Christ, est enfin arrivé en présence d'un état de pensée qu'il n'a pas à combattre, parce qu'il y reconnaît ses instincts et ses traditions. La Révolution n'est, en effet, que le retentissement dans le monde politique d'un mouvement bien...
Stran 221 - Jamais le genre humain, dans son enfance, si vifs et si poétiques qu'aient pu être les premiers élans de son imagination, n'a pu prendre la pluie qui arrose la terre pour le lait des vaches célestes, ni le nuage dont les flancs recèlent la foudre pour un monstre vomissant des flammes, ni le soleil dardant ses rayons pour un guerrier divin lançant des flèches sur ses ennemis, ni le grondement...
Stran 265 - ... qui est éternelle et universelle, qui est toute à tous et qui brûle de devenir un jour la propriété commune de tous les hommes. La pensée qui se dégage de ce livre, consacré presque tout entier à assurer la préservation du culte, c'est que le culte est transitoire, et que les pratiques juives cesseront quand les vérités juives seront partout reconnues1.
Stran 62 - On trouve de plus (à Memphis) un temple de Sérapis, dans un endroit tellement sablonneux que les vents y amoncellent des amas de sable, sous lesquels nous vîmes les sphinx enterrés, les uns à moitié, les autres jusqu'à la...
Stran 229 - les dix héros qu'on célèbre comme les phénix de leurs siècles, et comme des hommes incomparables.» Fils de Dârâb, fils de Bahman, c'était «un grand roi, sage et savant, possédant la science des vertus des simples. Il avait été disciple d'Aristote, qu'il fit son conseiller d'Etat, de qui il tint les principes, et à qui il fit écrire l'histoire naturelle dans toutes ses parties. Il se rendit maître de la Grèce , de la Chine , de la Tartarie et des Indes 2.
Stran 48 - Dès lors , comme il le disait lui-même, il avait conçu l'espérance flatteuse ( illusoire peut-être , ajoutait-il) qu'on retrouvera enfin sur ces tableaux où l'Egypte n'a peint que des objets matériels , les sons de la langue et les expressions de la pensée.

Bibliografski podatki