Mémoires historiques, critiques, et anecdotes des reines et régentes de France, Kolièina 5

Sprednja platnica
Chez Michel Rey, libraire, 1782
 

Mnenja - Napi¹ite recenzijo

Na obièajnih mestih nismo na¹li nobenih recenzij.

Izbrane strani

Druge izdaje - Prika¾i vse

Pogosti izrazi in povedi

Priljubljeni odlomki

Stran 35 - N'a c'y de moi que la moitié: Une part te reste , elle est tienne ; Je la fie à ton amitié Pour que de l'autre il te souvienne.
Stran 156 - ... la préfidente N... Sur quoi la reine répliqua : En vérité, madame la préfidente, vous êtes bien brave pour une femme de, votre qualité.
Stran 156 - Denis , elle ne fut point apperçue par la femme d'un Préfident , qui y étoit avant elle , & qui fuperbement parée , ne quitta pas des étoffes qu'elle examinoit pour prendre la pofture décente où elle devoit être.
Stran 63 - S'étant habillée avec plus de foin qu'à l'ordinaire, & ayant pris une robe de velours noir ; j'ai gardé cette robe, dit-elle, pour ce grand four, parce qu'il faut que j'aille à la mort avec un peu plus d'éclat que le commun.
Stran 382 - Plus Mars que Mars de la Thrace , Mon père victorieux Aux rois les plus glorieux Ota la première place. Ma mère vient d'une race Si fertile en demi-dieux , Que son éclat radieux Toutes lumières efface. Je suis poudre toutefois , Tant la Parque a faIt ses lois Égales et nécessaires.
Stran 155 - C'est du devoir d'un roi, pour se rendre équitable. Non pas se conformer aux capucins pouilleux, Ni aux jésuites feints, ligueurs et scandaleux, Lesquels ont inventé ce maudit monopole : De pratiquer la Ligue à leur dévotion. Pour planter à la France une inquisition. Et les faire sur nous régner à l'espagnole.
Stran 313 - C'étoit un agrément égal dans la converfation, la même vivacité , le même enjouement, cette même fleur de génie que l'éducation polit, que perfectionne la c^ur, & <jue la nature feule peut donner. Elles devinrent Tune & l'autre l'ornement de la cour de l'Europe la...
Stran 317 - Stuart furent plus grands, fe fin plus funefte ; c'eft que fes fautes ont été expiées par une mort à laquelle on ne fauroit refufer fes larmes, & lavées dans fon fang, purifiées par un entier dévouement aux décrets de la Providence. Marguerite, au contraire, ne donna à Dieu que ce que le monde ne vouloit plus, & fut toujours fenlible aux plaifirs, parce, qu'elle fut toujours inlenfible à l'opprobre.
Stran 290 - Château d'Uffon en Auvergne , & fes partis battoient la campagne. Honoré tomba entre leurs mains, & fut conduit à la Reine. Il avoit toutes les qualités qui le pouvoient rendre agréable à une Princefle infiniment fpirituelle , galante , & d'un difcernement exquis.
Stran 93 - Eiifabeth parlent en prières, pour fa guérifon , tout le temps qu'elle n'employoit pas auprès de lui. Lorfqu'elle l'alloit voir , elle ne fe plaçoit pas auprès du chevet du lit , comme elle avoit droit de le faire , mais un peu à l'écart & en perfpedive. A fon filence modefte , à fes regards tendres...

Bibliografski podatki