Slike strani
PDF

)4u*$\ Jjiïj ■yJutJ) £>5\j (j-. yLX* ^1 yllôLJl >jJli.

iiÀjiX^ ioUjcS' ^ iv^JLcr yvilslï (jjv-AjUj)/!

DE LA RÉVOLTE DE CHAH AFGHAN, DANS LA PROVINCE DU SIND.

Ghâh Afghan s'était soulevé contre le souverain, dans le pays de Moltân, en la province du Sind. Il avait tué l'émîr de cette contrée, qui était appelé Bihzâd « bien né, heu reux », et il prétendait devenir sultan. L'empereur de Dihly se prépara à le combattre; le rebelle comprit qu'il ne pouvait pas lui tenir tête, et s'enfuit. H se rendit chez sa peuplade, les Afghans, qui habitent des montagnes difficiles et inaccessibles. Le sultan fut irrité contre lui, et il écrivit à ses employés de saisir tous les Afghans qu'ils trouveraient dans ses états. Cela fut cause de la révolte du juge Djelâl eddîn.

DE LA RÉBELLION DU JUGE DJELÀL EDDIN.

Le juge Djelâl eddîn, et une troupe d'Afghans, étaieut établis dans le voisinage des deux villes, Cambaie et Boloûdhrah. Quand le souverain écrivit à ses agents d'arrêter les Afghans, il manda au roi Mokbil, lieutenant du vizir Qsrjfli o^-j y^**^ f-**^*

[ocr errors]

^jpfl ^1 JU l^^jj u-LJI Jl^*ij V^j yUaLJI

iowJuw |N^^**J c^*** *lj*3 t«X<6jj|

pas réussir à s'emparer d'eux, tant qu'ils seraient réunis; il en eut peur, leur ordonna de repartir et fit semblant de les protéger. Mais ils se soulevèrent contre lui; ils entrèrent dans Cambaie, pillèrent le trésor du sultan, les biens des particuliers et ceux du fils d'Alkaoulémy, le marchand. C'est le personnage qui fonda à Alexandrie un beau collège, et nous en parlerons tout à l'heure. Le roi Mokbil se présenta pour combattre les iiisurgés, et il fut mis en fuite d'uue manière honteuse. Le roi 'Azîz, dit le négociant en vins, et le roi Djihàn arrivèrent, après avoir fait des préparatifs, avec sept mille cavaliers; ils furent aussi mis en déroute. Les gens turbulents et les criminels, informés de ces événements, accoururent se joindre aux Afghâns. Le juge Djelàl eddin se déclara sultan, et reçut le serment de ses compagnons; l'empereur de Dihly envoya des troupes contre lui, mais il les battit. Il y avait à Daoulet Àbâd une multitude d'Afghâns, qui se révoltèrent à leur tour.

[ocr errors]
[ocr errors]
« PrejšnjaNaprej »